Les emplois-jeunes dans la culture : une politique sectorielle ?

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le mercredi 29 septembre 2004

Voir en ligne : Pour consulter le document

Les associations culturelles se sont emparées du programme « Nouveaux services - Emplois jeunes » (NSEJ) pour stabiliser les équipes nécessaires au développement de leurs projets.
L’exemple des « musiques actuelles » montre comment une politique de l’emploi, telle que le programme NSEJ, a contribué à la structuration d’un secteur, caractérisé par un financement hybride, privé et public.
La fin du programme NSEJ, en 2003, pose le problème de l’avenir du secteur et des « emplois-jeunes ».
(source : Lettre électronique du Centre d’études de l’emploi (CEE))

Connaissance de l’emploi 07, le 4pages du CEE, septembre 2004, Marie-Christine Bureau, Nicolas Schmidt
"L’irréversibilité du processus de structuration place les pouvoirs publics, État et collectivités territoriales, face à leurs responsabilités en termes de soutien pour assurer la pérennité de ce secteur."

Documents joints