Les difficultés de la programmation des musiques actuelles/amplifiées

Mémoire

Signes révélateurs d’un milieu en mutation

Ce mémoire, rédigé par Julien Blouin en 2003 sous la direction de Philippe Teillet, revient sur l’intervention publique en faveur des musiques actuelles/amplifiées et met en évidence la position difficile des programmateurs, entre secteur public et secteur privé.


"La programmation de musiques actuelles/amplifiées s’avère être aujourd’hui un exercice particulièrement difficile. En effet, au-delà des paramètres et des contraintes habituelles de programmation (jauge, budget artistique, équipement, subjectivité inévitable du programmateur, etc.), d’autres contraintes liées directement au champ de ces musiques viennentt s’ajouter. Ce secteur doit répondre à l’heure actuelle à des exigences de l’industrie musicale".

- Introduction
SOMMAIRE

Introduction

1ère partie : l’omniprésence du marché, élément déterminant des logiques de programmation

- Des liens étroits entre musiques amplifiées et industrie musicale

- La programmation dépendante de la réalité du marché

2ème partie : évolution de l’intervention publique dans le champ des musiques actuelles/amplifiées

- L’intervention publique en faveur des musiques actuelles/amplifiées

- Les mesures en faveur des musiques actuelles/amplifiées

3ème partie : le dépassement du clivage public/privé

- Vers une collaboration entre le secteur public et le secteur privé

- Les nouvelles mesures du Ministère Aillagon

Conclusion

Bibliographie

Documents joints

Publié le 29 août 2007
CONSEIL - ORIENTATION

L’IRMA propose des permanences de conseil pour les porteurs de projets musicaux.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU