Les demandeurs d’emploi

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le vendredi 5 août 2011

Le compte personnel de formation (CPF)

Les nouveaux droits acquis au titre du CPF sont désormais attachés à la personne. Ainsi les heures capitalisées sur le compte demeurent acquises en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d’emploi de son bénéficiaire.

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus, aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus et aux bénéficiaires de certaines allocations ou contrats. Son objectif est de leur permettre d’acquérir une qualification professionnelle et de favoriser leur insertion ou réinsertion professionnelle. Les actions d’évaluation et d’accompagnement ainsi que les enseignements généraux, professionnels et technologiques sont mis en œuvre par un organisme de formation ou par l’entreprise elle-même si elle dispose d’un service de formation. Ces actions ont une durée comprise entre 15 % et 25 % de la durée totale du contrat à durée déterminée, sans pouvoir être inférieure à 150 heures.

Les aides des conseils régionaux

Les conseils régionaux interviennent à tous les niveaux du financement de la formation professionnelle de façon directe ou indirecte (à travers des conventions avec les Opca par exemple). Les dispositifs sont nombreux (de la mobilité à l’insertion des demandeurs d’emploi) et varient d’une région à l’autre mais, en général, elles multiplient les actions et les outils d’information pour offrir une vraie lisibilité des propositions.

Le projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE) de Pôle emploi.

Le PPAE définit les mesures d’accompagnement personnalisé (formations, bilan de compétences, …) qui peuvent être prises en charge.

Le contrat de sécurisation professionnelle)

Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP), créé par la loi n° 2011-893 du 28 juillet 2011 citée en référence, s’adresse aux salariés dont le licenciement économique est envisagé dans une entreprise non soumise à l’obligation de proposer un congé de reclassement.

Principaux OPCA)

Culture, spectacle, audiovisuel, loisirs, publicité, communication, presse : AFDAS
Associations, coopératives, mutuelles : UNIFORMATION
Ingénierie, informatique, études, conseil, foires, salons et traductions : FAFIEC
Industrie hôtelière et activités connexes : FAFIH
Indépendants et professions libérales : FIF-PL et AGEFICE
Entreprises de travail temporaire : FAF-TT
Interprofessionnels et interbranches : AGEFOS PME, FONGECIF, OPCALIA

Informations

Prochains stages