Le peer to peer un autre modèle économique pour la musique

Publié le vendredi 16 juillet 2004

Etude

Étude réalisée pour l’Adami par Tariq KRIM - juin 2004

"La technologie change la musique. Mais après tout, elle l’a toujours fait." C’est par ces lignes que commence le rapport de Tariq Krim sur le peer to peer au cours duquel plusieurs questions et propositions sont posées.

Voir en ligne : Retrouvez l’étude sur le site de l’Adami

Quels sont les enjeux de la musique en ligne (historique, attitude de l’industrie, les différents acteurs, les équipements, typologie des utilisateurs…) ; Quel impact du P2P sur la consommation et le marché du disque… Pour terminer un certain nombre de propositions voient le jour : inventaire des alternatives, les solutions de l’Adami et de la Spedidam (licence légale), le problème des droits d’auteur… Commandée par l’Adami dans le but de trouver des "solutions alternatives pour sortir de la crise", cette étude a servi de base aux discussions du colloque du 16 juin 2004 à la Maison de la Mutualité dont le but était "de réfléchir avec les acteurs concernés, auteurs, artistes, producteurs, fournisseurs d’accès et consommateurs, aux solutions susceptibles de préserver à la fois la création, la diversité de l’offre, et de permettre une meilleure distribution des œuvres."

Par ce biais "l’Adami réaffirme son souhait de mettre en place une rémunération pour copie privée au titre du téléchargement perçue auprès des fournisseurs d’accès à Internet, afin de rémunérer l’ensemble des ayants droit."

CONSEIL - ORIENTATION

L’IRMA propose des permanences de conseil pour les porteurs de projets musicaux.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU