Le ministre face aux raveurs

lors des rencontres des médiateurs techno

Jean-Jacques Aillagon
a clôturé la 2ème journée d’information et de formation inter-régionale consacrée au phénomène des rave parties et des free parties organisée à l’initiative de son ministère, hier à Paris.
Cette rencontre, qui se tenait au Studio des Variétés, est la deuxième de ce type après celle organisée le 21 novembre 2003 à Caen dans le cadre du festival Nà¶rdik Impact.
Organisées avec le soutien de l’Irma, ces rencontres réunissent les médiateurs désignés par le ministère de la Culture au niveau régional, les médiateurs départementaux du ministère de l’Intérieur, les représentants de collectifs d’organisateur de rave et de free parties, des professionnels du spectacle vivant et des analystes du phénomène techno.
Le Ministre a rappelé son intérêt
pour le dynamisme artistique et culturel d’une scène musicale et festive, et encouragé le dialogue entre les organisateurs et les pouvoirs publics.
Il a également rapppelé la mobilisation de ses services dans la recherche de lieux susceptibles d’accueillir des événements musicaux innovants liés aux musiques électroniques et plus largement aux arts numériques, y compris sous la forme de free parties dès lors que ces dernières garantissaient le respect des règles de sécurité du public, des droits des artistes et du bon voisinage.
Une troisième rencontre
du même type est prévue dans le Sud de la France d’ici l’été afin de faire le point sur la mise en place du code de bonne conduite entre la scène free et les pouvoirs publics.