Le guide du président d’association

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Auteur : Didier Barthel
Mots-clés : Structuration - Association -

- Article indisponible-


Spécialiste de la vie associative, Didier Barthel assure régulièrement des conférences et des formations pour les élus associatifs. A partir de son expérience, la conduite de missions de conseil, de formation et d’étude dans des associations, il a rédigé de nombreux articles sur la vie associative, en particulier pour le mensuel Associations mode d’emploi.

Qu’ont-ils en commun, ces quelque 700000 présidents d’associations de France ? D’abord, quelque chose d’admirable : prendre des responsabilités et accepter de travailler, le plus souvent bénévolement, pour faire avancer des idées, des valeurs ou des activités, ou tout cela à la fois.

La vie associative, c’est la diversité. La fonction de président aussi. Présider le conseil d’administration d’une association qui n’a pas de salariés ou d’une association qui emploie plusieurs centaines de personnes n’implique pas les mêmes responsabilités ni le même travail. Dans ces conditions, il n’est ni simple ni utile de vouloir définir une sorte de portrait type du président et des fonctions qu’il assure. En revanche, il est essentiel de connaître les fondements et la légitimité de sa fonction quels que soient la taille et l’objet de l’association.

Tous ces présidents ont aussi autre chose en commun : ils doivent respecter la loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d’association et le décret du 16 août de la même année. Ces textes réservent une première surprise : le président n’y est pas mentionné ! Il n’est question que de ceux qui " sont chargés de l’administration et de la direction de l’association ". Les membres fondateurs d’une association ont donc la liberté de fixer dans les statuts l’organisation de la direction comme ils le souhaitent.

L’article 11 du décret du 16 août 1901 prévoit que les statuts de l’association doivent contenir en particulier les " règles d’organisation et de fonctionnement de l’association et de ses établissements, ainsi que la détermination des pouvoirs conférés aux membres chargés de l’administration ou de la direction ". Il est donc obligatoire de décider d’une organisation, de l’attribution du pouvoir et de son étendue.

Mais une grande liberté est laissée sur la façon de s’organiser. En effet, l’association est un contrat qui repose sur le principe de liberté. Les membres de l’association ont, dans le respect de la loi, la liberté de fixer les données du contrat.

Cela signifie que les fondateurs de l’association peuvent créer librement celle-ci sans avoir à demander d’autorisation. Ils peuvent choisir l’objet de l’association, ont le droit de choisir les membres et disposent d’une grande marge de liberté pour rédiger les statuts et le règlement intérieur.

Pour profiter de cette liberté, ce guide pratique propose aux présidents d’associations des techniques pour définir et assurer au mieux leur rôle.

Après avoir fait le point sur les responsabilités et le pouvoir du président, il propose des conseils pour :
- définir et mettre en oeuvre les objectifs de l’association ;
- motiver les bénévoles et les salariés ;
- animer les réunions ;
- communiquer avec les adhérents ;
- travailler avec les médias ;
- trouver des financements.

Éditeur : Territorial • Édition : Juillet 2013 •

Format : 11 x 17 cm • Pagination : 156 pages • Langue : Français

Voir aussi...


- Article indisponible-


- Article indisponible-


- Article indisponible-


24.50 € TTC

Ce livre/ouvrage est également disponible à la librairie de l'Irma

Votre panier

1 produit(s)
  • Le guide du président d'association (x1)

Total : 23.28€ TTC


Commander


Votre compte
Frais de port
Conditions générales de vente
Nous contacter

Infos personnelles

Non identifié

Les mots-clés les plus utilisés

Tous les mots-clés