Le cashless s’installe dans les festivals

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le mardi 21 juillet 2015

Festival

Sur plusieurs grands festivals cette année, les participants ont expérimenté le paiement cashless, système de transaction dématérialisée, comme le bracelet de Weezevent sur Les Vieilles charrues ou encore la carte de MyBee sur le Hellfest. Une tendance qui devrait se généraliser.

Le week end dernier, les 240 000 festivaliers qui participaient aux Vieilles charrues ont découvert Moneiz, le bracelet connecté de Weezevent, solution de billetterie et de cashless intégrée. Pour la première fois, le rendez-vous de Carhaix a fait le choix de passer au tout dématérialisé. Sur le site, toutes les transactions ont ainsi été effectuées par ce biais. Et la nouveauté semble être passée comme une "lettre à la poste", Weezevent avançant un taux de rechargement via mobile de plus de 50%, avec des pics à plus de 20 transactions par seconde et des millions d’euros traités.

Autre bénéfice du système, faciliter la vie des 3 000 bénévoles sur le site, qui ont pu utiliser les 1 250 terminaux mobiles déployés. Fort de ce succès sur un événement de grande ampleur, Weezevent a également annoncé un partenariat avec Caterpillar pour la fourniture des terminaux.

Autre événement à avoir tenté l’aventure du cashless cette année, le Hellfest, avec MyBee, dont le directeur, Jean-Rémi Kouchakji, répondait à nos questions en mai dernier, à l’occasion d’un focus sur les possibilités offertes par la billetterie dématérialisée et ses prolongements. Le Hellfest a profité cette année de son 10e anniversaire pour franchir le pas.

Tout en fluidifiant les événements en réduisant les files d’attente à l’entrée et aux points de restauration/bar, le cashless limite les possibilités de fraude et permet d’apporter de la trésorerie pour le festival, avec les préchargements en amont de l’événement. Marché en plein essor, le cashless voit fleurir de nombreuses startups, comme Yuflow, que l’on présentait dans la rubrique Starting blocks d’avril dernier, ou encore Lydia App et Sezam event. On pourrait penser que seuls les plus grands festivals semblent être armés pour recourir au cashless ou au combiné billetterie dématérialisée/cashless, mais des événements plus petits s’y mettent également, comme Les Nuits secrètes à Aulnoye-Aymeries, qui aura lieu du 31 juillet au 2 août. Ayant choisi également Weezevent, nul doute que le succès des Vieilles charrues a du rassurer Sébastien Coupez, codirecteur des Nuits. S’ils sont encore peu nombreux à recourir au cashless, ces exemples vont probablement faire des émules, et les espèces devraient progressivement disparaître des festivals.


Pour aller plus loin sur la billetterie :

- La billetterie des spectacles vivants