Le SFA appelle à la grève générale reconductible

Publié le lundi 7 juillet 2003

Le Syndicat français des artistes-interprètes
(SFA) "n"accepte pas le mauvais accord du 26 juin" et appelle à la "grève générale reconductible du spectacle à compter du 8 juillet".
Revenant sur le texte,
le communiqué du syndicat estime notamment qu’il "exclut des milliers de professionnels de toute indemanisation", que " le remplacement d’une date anniversaire "préfixe" par un réexamen (et éventuelle réouverture) des droits à l’épuisement de 243 allocations rend le traitement des dossiers encore plus aléatoire et inégal qu’aujourd’hui", que "le nouveau calcul du décalage, c’est-à -dire le nombre de jours non indemnisés au cours d’un mois quand on travaille, est éminement inéquitable"…
Concluant que
"le seul moyen qui nous reste pour bousculer la rigidité de (ces) hommes politiques est une grève massive, déterminée, unitaire et solidaire", il appelle à une manifestation parisienne le 8 juillet à 17 heures devant le théâtre Dejazet.