IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > Le CNM fédère la filière au Midem

Publié le mardi 31 janvier 2012

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Politique culturelle

Le CNM fédère la filière au Midem

Un an après l’annonce de son hypothèse, le projet de Centre national de la musique a fait l’objet d’un très large accord de la filière. Fort de ce consensus, le ministre de la Culture a annoncé la création d’une association de préfiguration « avec des moyens et des possibilités juridiques accrues ».

« Ce moment fondateur revêt une portée historique, à l’instar de la loi de 1985 » a déclaré Frédéric Mitterrand à l’occasion de la signature de l’accord-cadre sur le CNM lors de la matinée d’ouverture de ce 46e Midem. Malgré quelques “couacs” — le refus de signature par la CGT (SFA, Snam, Synptac,…) qui conteste la méthode et s’inquiète sur la sécurisation juridique et financière du projet (cf communiqué) et l’indignation du Prodiss suite à l’absence de référence au spectacle vivant dans le discours du ministre), la perspective d’un Centre national de la musique a franchi une nouvelle étape ces jours-ci au Midem. Omniprésent dans les débats officiels et officieux du salon cannois, le CNM semble désormais faire indubitablement partie de l’avenir du paysage institutionnel du monde musical français.

Si les questions de l’agenda et du financement restent au centre des préoccupations, un nouvel élément a été posé sur ce long cheminement : l’annonce par le ministre de « la création d’une association de préfiguration du Centre national de la musique qui prendra le relais, avec des moyens et des possibilités juridiques accrues, de l’actuelle mission de préfiguration », soit « une première étape [qui] sera franchie dans les prochaines semaines ». De fait, une ligne de crédit « d’un minimum de 15M€  » est d’ores et déjà réservée dans le budget du ministère de la Culture et de la Communication pour que le CNM puisse assumer ses frais de fonctionnement et remplir ses missions dès sa création dans le courant de l’année 2012 et avant qu’il ne dispose de ses propres ressources budgétaires comme cela était préconisé par le rapport « Création musicale et diversité à l’ère numérique » et devrait être proposé au Parlement dans le cadre de la Loi de finances 2013.

Le travail mené par Didier Selles et ses collaborateurs se trouve ainsi largement validé, y compris pour des enjeux de plus long terme, comme l’évoquait la conclusion du discours du ministre : « Le Centre national de la musique constituera ainsi un point d’appui important dans la stratégie (…) pour appréhender les enjeux liés au « cloud computing », à l’avenir de la copie privée, et pour poursuivre, plus largement, la réflexion sur la contribution des acteurs du numérique au financement de la création - je pense notamment aux fabricants de terminaux électroniques ».


Les signataires : Adami, Apem-LR, CD1D, CEMF, CFTC, CNRA, CSCAD, CSDEM, Geste, Eifeil, ESML, F3C CFDT, Fair, Felin, Feppal, Feppia, Feppra, Ferarock, Flim, Flippe, Fnac, La Mine, MMFF, Phonopaca, Piaf, Prodiss, Radio Campus France, SACD, Sacem, SCPP, SDLC, Sirti, SMA, Snac, Snapac CFDT, Snep, Snes, SNRL, Spedidam, SPPF, Unac et Upfi.

L’accord-cadre sur les missions, les ressources et la gouvernance du Centre National de la Musique

PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

ENQUÊTE "STARTUPS DE LA MUSIQUE" 2016

À l’occasion du Midem, l’Irma dévoile la première enquête sur les startups intervenant dans le secteur musical. Activités, financement, emploi, profil des fondateurs, un panorama chiffré de ces entreprises innovantes qui viennent redessiner les contours de l’écosystème musical. Pour compléter cette enquête, un Annuaire de ces 250 startups de la musique sera également publié.
En avant-première, voici quelques extraits de cette enquête qui sera dévoilée le 3 juin.

>> Lire l’article


Starting-blocks : les startups de la musique se racontent !

À mi-mois, on lève la tête du guidon et on s’intéresse à l’innovation. Starting-blocks c’est des entreprises, des activités innovantes, et celles et ceux qui les font ! Et tout ça, dans la musique ! Chaque mois, une startup présentée en détail par leurs créateurs : parcours, produits, services, clients, business models…

>> Découvrez les startups qui font le secteur musical de demain !

Suivez l’Irma en continu !

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0