Lancement d’une mission de réflexion sur une "maison commune de la musique"

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le mardi 27 juin 2017

Politique

Lors de son déplacement au Midem, la ministre de la Culture annonçait le lancement de cette mission confiée à Roch-Olivier Maistre, conseiller maître à la Cour des comptes.

Cette réflexion a pour objectif d’établir un diagnostic sur les besoins et les modalités de soutien la filière musicale, notamment dans le cadre d’une "maison commune de la musique".
Ses conclusions devront être remises à la ministre à la fin du mois de septembre.

« La mission envoie un signal fort à la grande famille de la musique », indique Françoise Nyssen. « La maison commune constitue une nouvelle étape dans la définition d’une politique volontariste, pour répondre ensemble au grands défis de la musique de demain, notamment ceux liés au numérique. La logique est désormais celle du « 360° », incluant le spectacle vivant et la musique enregistrée. Trois objectifs seront prioritaires : promouvoir l’émergence et la diversité (de création et de diffusion), assurer le rayonnement international de la filière, structurer les acteurs en favorisant l’accès au financement et en encourageant les projets communs ».

Nommé pour assurer la mission, Roch-Olivier Maistre est conseiller maître à la Cour des comptes, président de section, et membre de la Cour de discipline budgétaire et financière.
Conseiller technique au cabinet du ministre de la culture et de la communication (1986-1988), directeur général de la Comédie Française (1993-1995), conseiller pour l’éducation et la culture au secrétariat général de la présidence de la République (2000-2005), il a été médiateur du cinéma (2006-2011) et président de l’Autorité de régulation de la distribution de la presse (2011-2017). Roch-Olivier Maistre a également présidé le conseil d’administration de la Cité de la musique de 2007 à 2016.
Aujourd’hui administrateur du Festival de Cannes, du Théâtre du Vieux-Colombier et du Théâtre national de l’Odéon, il est membre de l’Autorité de régulation de la distribution de la presse et de la Commission financière de l’Agence France Presse.