IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > La fréquentation des festivals 2010

Voir aussi...

Publié le lundi 20 septembre 2010

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Spectacle

La fréquentation des festivals 2010

Les premiers chiffres de fréquentation communiqués par les festivals montrent un cru 2010 qui s’annonce très bon. En effet, plusieurs records d’affluence ont été battus, et la tendance générale semble se dessiner à la hausse.

Crise, mauvais temps au mois d’août, autant d’éléments qui auraient pu faire baisser la fréquentation des festivals. Les programmations ambitieuses ont en définitive attiré un grand nombre de spectateurs. Les organisateurs avaient visé haut, en proposant de nombreuses têtes d’affiche (Prince, Pearl Jam, Black Eyed Peas, au Main Square à Arras, Muse et Indochine aux Vieilles Charrues à Carhaix, Massive Attack, Cypress Hill et Arcade Fire à Rock en Seine à Saint-Cloud…).

Si certains rendez-vous ont été annulés (Furia Sound Festival à Cergy-Pontoise, Garden Nef Party à Angoulême), la tendance du début de saison semble s’être maintenue. Un premier sondage réalisé à la fin de l’été par France Festivals auprès d’une vingtaine d’adhérents faisait état d’une hausse de fréquentation de 5,76%. Au palmarès des réussites, Les Vieilles Charrues, Solidays ou encore Jazz à Juan ont battu leur record d’affluence. Seuls bémols, les Eurockéennes, les Francofolies et Nice Jazz festival, qui enregistrent des baisses sensibles de fréquentation.

Les fréquentations de plusieurs festivals de musiques actuelles en France

3 Eléphants (Laval) : 20 000 festivaliers (17 000 en 2009)

Astropolis (Brest) : 14 853 entrées payantes pour une fréquentation totale en hausse, de 35705 personnes

Les Eurockéennes (Belfort) : 80 000 festivaliers, contre 95 000 en 2009

Les Escales de Saint Nazaire : avec 35 000 entrées payantes, soit près de 50 000 avec les enfants et les invitations, les Escales de Saint-Nazaire ont battu ce week-end leur record de fréquentation. (30 000 entrées dont 26 000 payantes en 2009)

Francofolies (La Rochelle) : 77 000 entrées (3000 de moins qu’en 2009). Gérard Pont, l’organisateur, annonce un bilan équilibré à 4,2 millions d’euros

Interceltique de Lorient : 115 000 billets vendus (contre 80 000 en 2009), avec une forte hausse de fréquentation pour les spectacles gratuits

Jazz à Juan : record d’affluence avec plus de 30.000 spectateurs, en hausse de 11,9% par rapport à 2009.

Jazz à la Villette : 25 800 spectateurs (3 000 spectateurs de plus par rapport à 2009, pour un taux de remplissage de 95 %).

Jazz à Vienne : 95 000 spectateurs (+5%) (90 000 en 2009)

Jazz in Marciac : 225 000 spectateurs (gratuits et payants) (6000 de plus qu’en 2009)

Main Square Festival (Arras) : plus de 100 000 festivaliers (85 000 en 2009)

Musilac (Aix-les-Bains, Savoie) : 70 000 spectateurs payants (47 300 en 2009)

Nice Jazz Festival : 25 000 entrées payantes (31 000 en 2009)

Reggae Sun Ska en Gironde : 46 000 spectateurs (30 000 en 2009)

Rock en Seine (Saint-Cloud) : 105 000 spectateurs (97 000 en 2009). Le festival affichait complet. Un tel succès qu’il est envisagé un jour supplémentaire en 2011.

La Route du Rock (Saint Malo) : 20 000 spectateurs payants (16 000 l’année dernière)

Solidays : 168 276 entrées (record de 2008 de 162 000 battu), contre 152 000 en 2009

Les Suds (Arles) : 56 600 festivaliers dont 15 600 entrées aux concerts payants (19 000 entrées payantes et 60 000 en tout en 2009)

Les Tombées de la Nuit (Rennes) : 17 000 spectateurs (96% de taux de remplissage) pour les spectacles payants. 150 000 participants environ.

Les Vieilles Charrues (Carhaix) : 242 000 entrées, dont 198 000 payantes (8000 de plus qu’en 2009).

Sources : La Lettre du spectacle (n°257), sites des festivals

Les chiffres des années précédentes

Les chiffres de 2009

Les chiffres de 2008

Les chiffres de 2007

PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

UN NOUVEAU PLAN POUR LA MUSIQUE ENREGISTRÉE

De l’urgence à la mutation - Alors que la crise perdure, la DGMIC vient de lancer un nouveau Plan en direction des petites entreprises du secteur de la musique enregistrée. Impulsé par l’urgence du sauvetage, ce dispositif s’insère dans un processus d’intervention qui s’oriente désormais vers le soutien à la mutation.

Aves des interviews de Laurence FRANCESCHINI (DGMIC), Pierre DARMON (Bonsaï music), Arthur DAGARD (Evergig), Eric JIROUX (Victorie music), Patrick FABRE (Mirozoo Lab), Benoît TREGOUET (Les Disques Entreprise) et Julien HOH (Deaf rock records)

>> Lire la suite

Chroniques radio

Artistes musiciens, porteurs de projet, vous souhaitez vous lancer dans le secteur musical ? Tout ce qu’il faut savoir, des conseils pratiques, les erreurs à éviter : ces chroniques sont pour vous !
Écouter les chroniques de l’Irma sur Widoobiz

Suivez l’Irma en continu !

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0