La diversité musicale dans le paysage radiophonique 2015

Publié le jeudi 6 octobre 2016

Media

L’Observatoire de la musique vient de publier son rapport 2015 sur les indicateurs de la diversité musicale dans le paysage radiophonique, basé sur un panel de 42 radios.

Depuis 2003, les acteurs de la filière musicale et radiophonique se réunissent afin d’étudier une liste d’indicateurs illustrant la diversité musicale sur le média radio. Le rapport annuel 2015 sur les indicateurs de la diversité musicale dans le paysage radiophonique vient d’être publié par l’Observatoire de la musique. Le panel comprend 42 stations : 31 radios historiques, 10 nouvelles radios indépendantes (Beur FM, Chante France, ECN Mulhouse, Générations 88.2, Latina, Radio Espace, Radio FG, Radio Nova, Tropiques FM et TSF Jazz) et 1 radio associative (Radio Néo).

Comme le relève l’Observatoire de la musique, "si les incidents de pige observés en 2015, ainsi que les changements de stratégie de programmation de certaines stations n’affectent qu’à la marge la donne consolidée en termes de diffusions (-0,2%), en revanche - combinés à la baisse dont participe un grand nombre de stations - leur impact est réel sur l’ensemble des indicateurs de la diversité et de la francophonie : titres (-10,2%), titres francophones (-8,3%), artistes (-10,9%), artistes francophones (-8,1%), nouveautés (-14,3%), nouveautés francophones (-6,5%)". On constate dans le même temps une progression des diffusions internationales (+0,9%), de la part des titres et artistes francophones (+0,3 pt et +0,5 pt), des nouveautés et nouvelles entrées en playlist francophones (+1,4 pt et +2,6 pts).

La radio rassemble 43,6 millions d’auditeurs par jour pour une durée moyenne d’écoute de 2h57, les radios musicales enregistrant une part de 41,1% d’audience cumulée, en baisse de -0,6 pt, pour une durée moyenne d’écoute de 1h45. Les investissements publicitaires en radio et télévision, tous secteurs confondus, totalisent, en 2015, 14 479,67 M€, ceux du media radio, à hauteur de 4 533,00 M€ (+2,4%), représentant une part de 31,3% (cf. méthodologie précisée au sein du Baromètre des investissements publicitaires du secteur des éditions phonographiques en radio et télévision).

>>Lire le rapport 2015 : Indicateurs de la diversité musicale dans le paysage radiophonique