IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > La Sacem étudie les festivals musicaux

Voir aussi...

Publié le jeudi 26 avril 2012

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Spectacle

La Sacem étudie les festivals musicaux

A l’occasion du Printemps de Bourges, la Sacem présente les indicateurs du spectacle vivant en France pour 2011 et la première partie d’une étude inédite sur les festivals musicaux. On y apprend notamment que ces festivals représentent une économie inférieure de moitié à celle des tournées en matière de droit d’auteur.

Perception et répartition
C’est aujourd’hui que la Sacem a dévoilé, à l’occasion du 1er grand festival de la saison, les chiffres du droit d’auteur dans le spectacle vivant musical en France en 2011. Les premiers indicateurs qui ressortent de cette étude sont que les droits générés par ces spectacles (concerts, tournées, ballets, cafés-concerts) sont en croissance de 1,9 % par rapport à 2010, les perceptions s’élevant à 76,9 M€ (ce qui reste cependant en deçà de la perception record de 2009 à 78,5 M€). Ces droits représentent ainsi 9 % du total des perceptions de droit d’auteur, "à quasi égalité avec les supports physiques ou les perceptions étrangères".

Concernant la répartition, la Sacem a également fait savoir que 66,5 M€ de droits avaient été reversés aux ayants-droit (30 212 créateurs précisément) et au titre de l’action sociale et culturelle. Par ailleurs, la part des concerts de musiques actuelles dans le répertoire des membres Sacem continue sa diminution entamée en 2007 (- 5,1 point), constituant cependant plus de 65 % de ce répertoire.

Focus sur les festivals
Le gros de cette étude concerne un focus réalisé spécialement sur les festivals (841 ont été sondés) et l’économie de ce secteur qui génère 12 M€ de droits d’auteur, soit 15,6 % des droits venant du spectacle vivant musical. "Les festivals représentent, en termes de droits d’auteur, une économie équivalente à moins de la moitié de celle des tournées musicales en France" (26 M€ en 2011, soit 34 % des droits), constate ainsi Claire Giraudin, déléguée aux relations extérieures et à l’analyse stratégique de la Sacem.

L’étude multiplie ensuite les approches :

- par région : en nombre de festivals, la région PACA arrive en tête avec 145 festivals recensés (17%), suivie des régions Rhône-Alpes avec 87 festivals (10%) et Ile-de-France avec 62 festivals (7%). Ces trois régions représentent plus d’un tiers (35%) des festivals recensés. Les 5 premières régions (PACA, Rhône-Alpes, Ile-de-France, Aquitaine et Midi-Pyrénées) représentent la moitié des festivals décomptés (49%), ce qui permet d’indiquer une forte corrélation entre l’activité festivalière et les indicateurs de densité de population d’une part, et de tourisme d’autre part.
En volume de droits d’auteur générés par les festivals, la région PACA reste en tête (avec 13% des droits générés), suivie par la Bretagne (11% des droits, pour 6% des festivals) et Rhône-Alpes (11% des droits, pour 10% des festivals).

- par genre : les festivals musiques amplifiées et électroniques, qui rassemblent au sens large les musiques actuelles (pop-rock et assimilés, électro, hip-hop, reggae… hors jazz), arrivent en tête avec 250 festivals recensés, soit 30% des festivals. Les festivals jazz et musique improvisée arrivent 2e avec 171 festivals (20%). En 3e position arrivent les 161 festivals musique du monde et traditionnelles (20%). La musique classique et contemporaine arrive en 4e position avec 127 festivals recensés (15% du total) et la chanson représente 10% de l’échantillon avec 89 festivals. Les festivals pluridisciplinaires (qui conjuguent plusieurs esthétiques telles que théâtre, danse, cirque, arts de la rue, et musique) constituent 5% de l’échantillon.

- par saison : près des deux tiers des festivals (65%) ont lieu en été, la deuxième saison la plus festivalière étant l’automne (septembre-novembre) avec 138 festivals (16%), presque à égalité avec le printemps (126 festivals, 15%). Le pic de la saison festivalière est sans surprise le mois de juillet, avec 274 festivals recensés (soit un tiers des festivals, 33%). Le mois de juin arrive en deuxième position avec 17% des festivals (145 festivals) puis août (15% des occurrences, soit 125 festivals).

Télécharger : Indicateurs du spectacle vivant en 2011 - Focus sur les festivals
PDF - 1.2 Mo
Sacem - Indicateurs du spectacle vivant en 2011

Pour compléter ces données, la Sacem présentera la deuxième partie de cette étude, sur les indicateurs budgétaires, la typologie des organisateurs de festivals, le type de soutien financier et de subventions dont les festivals bénéficient, et leur rôle dans l’exposition des talents émergents, lors du MaMA en octobre 2012.

PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

LES ENTREPRISES DE SPECTACLE FACE À LA MUTATION

Opportunités et reconfiguration - Mi octobre, le CNV rendait public son étude socio-économique sur les entreprises de spectacle de variétés en 2012. Son nouveau directeur, Philippe Nicolas, a pris ses fonctions début septembre. Le même mois, le Prodiss, syndicat des producteurs, diffuseurs et salles de spectacles livrait, à l’occasion de son assemblée générale, son rapport d’activités 2013-2014. L’occasion de balayer, avec eux, les dossiers d’actualités.

Aves des interviews de Philippe NICOLAS (CNV) et MAlika SEGUINEAU (Prodiss).

>> Lire la suite

Chroniques radio

Artistes musiciens, porteurs de projet, vous souhaitez vous lancer dans le secteur musical ? Tout ce qu’il faut savoir, des conseils pratiques, les erreurs à éviter : ces chroniques sont pour vous !
Écouter les chroniques de l’Irma sur Widoobiz

Suivez l’Irma en continu !

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0