IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > La SCPP et l’ESML tombent d’accord sur les services de webradios

Publié le jeudi 20 septembre 2012

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Numérique

La SCPP et l’ESML tombent d’accord sur les services de webradios

Dans un communiqué daté du 20 septembre, La SCPP, société civile des producteurs phonographiques et l’ESML, le Syndicat des Éditeurs de Services de Musique en Ligne annoncent avoir trouvé un accord devant permettre la régularisation de la situation des nombreux éditeurs de services de webradios semi-interactives françaises vis-à-vis des droits des producteurs de phonogrammes.

COMMUNIQUE DE PRESSE :

20 septembre

Accord entre la SCPP et l’ESML (Syndicat des Éditeurs de Musique de Services en ligne)


La SCPP et l’ESML, syndicat des Éditeurs de Services de musique en ligne, qui regroupe notamment Allo Music, Beezik, Deezer, le Geste, Music Me, Orange , SFR, Starzik et Virgin Mega, sont parvenus à un accord qui devrait permettre la régularisation de la situation des nombreux éditeurs de services de webradios semi-interactives françaises vis-à-vis des droits des producteurs de phonogrammes.

L’accord, basé sur l’étude réalisée par l’ESML et sur de nombreux entretiens passés par la SCPP avec d’autres webradios semi interactives, prend en compte l’économie naissante de ces nouveaux services.

Cet accord devrait faciliter le développement de l’activité des webradios semi interactives en France et contribuer à la diversité culturelle de la diffusion musicale en France.

Marc GUEZ, Directeur Général Gérant de la SCPP et Axel DAUCHEZ, Président de l’ESML ont exprimé leur satisfaction mutuelle à la conclusion de cet accord.

Le contrat résultant de cet accord sera disponible sur le site Internet de la SCPP.


La SCPP, société civile des producteurs phonographiques, est une société de perception et de répartition des rémunérations perçues pour le compte de ses membres auprès des utilisateurs de phonogrammes et de vidéomusiques. Plus de 1500 producteurs sont actuellement membres de la SCPP qui réunit de nombreux producteurs indépendants et les sociétés internationales comme EMI, Sony, Universal et Warner. Aussi, la SCPP défend les droits de ses membres, lutte contre la piraterie et aide la création musicale.

L’ESML, Syndicat des Éditeurs de Services de Musique en Ligne, dans le cadre de la défense des intérêts de ses membres, a notamment l’objectif de favoriser le développement durable du marché légal de la musique numérique, de permettre l’émergence d’une pluralité d’acteurs, français, européens et internationaux, tout en préservant l’indépendance culturelle française , de garantir le développement d’une gamme variée de services (gratuits et payants) offrant une véritable réponse légale graduée aux enjeux du piratage, et plus généralement, de protéger la diversité et l’indépendance culturelle afin d’assurer la pérennité des offres légales. Il est l’interlocuteur et le partenaire naturel des autres organisations représentatives de la filière musicale (SACEM, SNEP, UPFI, ADAMI, SPEDIDAM,…) ainsi que des pouvoirs publics et de l’Hadopi.


Information presse :

ESML :
Sophie Samama
T. 01 55 80 69 02
27, rue la Boétie -75008 Paris
01 44 94 93 40

SCPP
Anouchka Roggeman
Responsable du service Communication
14,Boulevard du Général Leclerc – 92527 Neuilly-sur-Seine Cedex
Tél : 01 41 43 03 03
www.scpp.fr


PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

LA LOI DE 85
FÊTE SES 30 ANS !

L’histoire d’un outil de filière - Cette année, la loi relative aux droits d’auteur et aux droits voisins, instituant la rémunération équitable et la copie privée, fête ses 30 ans. Votée le 3 juillet 1985, elle a permis de générer plus de 5 milliards d’euros au profit des industries de la musique et de l’audiovisuel, et de leurs ayants droit. Pour célébrer la 100e édition d’Irmactu, nous vous racontons l’histoire de cette fameuse "loi Lang", qui changea pour toujours la filière musicale.

De Marc Guez à Jack Lang, 10 interviews étayent ce dossier.


Starting-blocks : les startups de la musique se racontent !

À mi-mois, on lève la tête du guidon et on s’intéresse à l’innovation. Starting-blocks c’est des entreprises, des activités innovantes, et celles et ceux qui les font ! Et tout ça, dans la musique ! Chaque mois, une startup présentée en détail par leurs créateurs : parcours, produits, services, clients, business models…

>> Découvrez les startups qui font le secteur musical de demain !

Suivez l’Irma en continu !

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0