LE CNV SE FELICITE

d’une très forte augmentation de son activité

Sous réserve de l’approbation de son compte financier 2003
"par un prochain Conseil d’administration, les principaux chiffres du bilan 2003 du CNV révèlent une très forte progression de son activité par rapport à 2002.
Ce bilan 2003 est le premier que le CNV peut dresser sur un exercice complet, puisqu’en 2002, son activité n’aura démarré qu’au 1er octobre, date où il a succédé à l’ex Fonds de soutien Chanson « Variétés - Jazz.
La comparaison avec 2002 nécessite donc que l’on prenne en compte, pour ce dernier exercice, l’addition des chiffres de l’ex « Fonds de soutien » et du CNV.
Ainsi, le total des aides allouées en 2003 devrait s’élever à près de 10,34 millions d’euros, représentant 562 dossiers acceptés, soit une progression en volume de plus de 61 % par rapport à 2002 ; au cours de ce précédent exercice, le total des aides attribuées par l’ex Fonds de Soutien (janvier à septembre 2002) et le CNV (octobre à décembre 2002) s’élevait en effet à 6.384.720,46 euros, pour 443 dossiers acceptés.
Chiffre très significatif : à 60.000 euros près, le volume des aides allouées en 2003 serait équivalent au montant total de la taxe parafiscale sur les spectacles collectée en 2002 (10.399.087,06 euros)
".
S’agissant des perceptions de taxe parafiscale,
"l’année 2003 devrait s’annoncer comme exceptionnelle, avec plus de 13,2 millions d’euros collectés, soit une progression proche de 27% par rapport à 2002.
A noter que ce chiffre représente le total des encaissements constatés au cours de l’année 2003 ; même s’il ne traduit pas à ce jour une valeur comptable, il constitue néanmoins un repère fiable pour apprécier le volume des perceptions de l’année écoulée.
Enfin, le nombre d’entreprises de spectacles affiliées au CNV, et principalement concernées par ses mécanismes de redistribution, sera passé de 700 au 31 décembre 2002 à 846 au 31 décembre 2003
".
Ces chiffres seront précisés et commentés
dans le rapport d’activité 2003 du CNV, lequel fera l’objet, pour la première fois, et en application de ses textes fondateurs, d’une présentation devant son Conseil d’Orientation, le 6 mai prochain, avant approbation par le Conseil d’administration du 27 mai".