L’interfédération musiques actuelles écrit à la Ministre

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le vendredi 8 octobre 1999

" Madame la Ministre,

lors de votre conférence de Presse du 19 octobre 1998, vous avez défini,suite aux préconisations de la Commission Nationale des Musiques Actuelles que vous aviez mise en place, les axes d’une politique volontariste pour la prise en compte des musiques actuelles (" phénomène culturel et artistique majeur ") et annoncé un programme d’augmentation budgétaire de 35 MF de mesures nouvelles pour ce secteur en 1999 suivi d’une dotation de 20 MF supplémentaire par an pendant deux ans.

Les fédérations signataires

qui ont toutes participé activement à la concertation ont bien du mal à trouver auprès des structures qui œuvrent dans le secteur des Musiques Actuelles les effets de cette reconnaissance annoncée, notamment dans le cadre de la déconcentration. Afin de porter un regard constructif nécessaire à la poursuite de cette amorce de reconnaissance, nous souhaiterions connaître l’affectation de cette augmentation en 1999 en fonction des différentes mesures prioritaires présentées lors de votre conférence de presse, sa répartition entre la centrale et les différentes DRAC, ainsi que l’assurance que le budget alloué pour l’an 2000 sera bien celui annoncé. "

L’INTERFEDERATION / Musiques Actuelles (signataires) :

AFIJMA (Armand Meignan), FAMDT (Olivier Durif), Fédération des Scènes de Jazz et de Musiques Improvisées (Michel Audureau), FEDUROK (Béatrice Macé), FERAROCK• (Françoise Duval), FNEIJ (Bernard Descôtes), Zone Franche (Bertrand De Laporte).

La coordination de l’Interfédération Musiques actuelles est assurée par Stéphan Le Sagère, directeur de la Fneij. Adresse : 60 rue André Siegfried - BP 3053 - 30002 Nimes cedex 6.