L’emploi et la conception de la réussite des jeunes diplômés des masters culturels

Publié le mercredi 17 octobre 2007

Mémoire

Dans le cadre de son master professionnel "Projets culturels dans l’espace public", Déborah Porchet a réalisé une enquête en 2007 sur les débouchés des nombreux masters culturels français et l’insertion des étudiants qui deviennent des "intellos précaires".


Présentation du travail :

Il existe plus de 400 masters culturels aujourd’hui en France. Ces formations séduisent de nombreux étudiants, qui désirent s’engager professionnellement dans le secteur culturel. Mais quels sont les réels débouchés de ces formations ? Une enquête menée auprès d’anciens étudiants de masters culturels nous révèle combien d’entre eux ont trouvé du travail, dans quel type de structure, avec quel contrat, et même combien ils sont payés. Une attention particulière est portée aux contrats aidés et à l’emploi dans le secteur associatif, qui se révèlent être très présents dans le secteur culturel.

Ce secteur est tristement réputé pour sa précarité. Parallèlement, ces professions intellectuelles et artistiques apportent de la satisfaction et de l’épanouissement à ceux qui y travaillent. C’est ce qu’Anne et Marine Rambach qualifient de « salaire moral » dans leur livre, Les intellos précaires. Face à ces constats, quels sont, pour les jeunes diplômés de masters culturels, les critères de la réussite professionnelle ? Sont-ils révélateurs d’une spécificité du monde culturel ? L’enquête montre que l’épanouissement est le maître mot de la réussite professionnelle, mais que les jeunes diplômés ont également envie de reconnaissance face à leur niveau de compétence, et que cette reconnaissance doit, selon eux, passer par un salaire décent.

SOMMAIRE

(Le document proposé est une synthèse, il ne comprend pas la première partie du mémoire.)

INTRODUCTION

PARTIE 2 : L’EMPLOI ET LA REUSSITE DES JEUNES DIPLOMES DES MASTERS CULTURELS

I. Quels débouchés pour les jeunes diplômés des masters culturels ?

I.1) Quels débouchés pour les jeunes diplômés des masters culturels ?

I.2) Les contrats aidés : constats et distorsions ?

I.3) Les emplois aidés et l’emploi en général au sein du monde associatif

II. La notion de réussite chez les jeunes diplômés des masters culturels

II.1) Analyse de la notion de réussite

II.2) Comment les jeunes diplômés des masters culturels définissent-t-ils la réussite professionnelle ?

II.3) Ouvertures

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

ANNEXES

L’enquête est téléchargeable sur le site du Master 2 Projets Culturels dans l’Espace Public de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Documents joints

CONSEIL - ORIENTATION

L’IRMA propose des permanences de conseil pour les porteurs de projets musicaux.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU