L’éducation musicale en France : quels enjeux pour demain ?

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le lundi 15 juin 2009

Enseignement

Autour de cette question, le Haut-Conseil de l’Enseignement artistique et culturel tiendra une séance plénière le 23 juin à Paris. Les enjeux pour l’éducation musicale de demain seront au coeur des interventions.

L’éducation musicale en France : quels enjeux pour demain ?

23 juin 2009
Cité de la Musique
221, avenue Jean-Jaurès
75019 Paris

Présentation
Pendant la « décennie Malraux », Marcel Landowski a joué un rôle clef dans la constitution d’une politique culturelle en matière musicale à l’échelle du territoire français. Il s’est battu pour que la musique se développe non pas seulement dans les conservatoires mais aussi dans les écoles et lycées. De plus, il a voulu combler un fossé entre musique pour élite et âme populaire « et les acquis de cette politique sont exemplaires. Néanmoins, la musique est un art vivant et changeant. Ses évolutions récentes n’annulent certes pas l’héritage de Landowski, mais l’obligent à évoluer à son rythme. Tant au niveau du conservatoire que de l’école, le contenu et la forme de l’enseignement musical ne sont plus en adéquation avec ces évolutions : ce qui risque de creuser encore davantage le fossé entre les musiques savantes réservées aux élites et les musiques populaires prétendument vouées à la consommation culturelle des masses.
L’ouverture de l’enseignement musical à des pratiques et des genres nouveaux est la seule garantie d’un dialogue renoué en faveur d’une complémentarité des genres musicaux, qui, loin de s’exclure les uns les autres, doivent être considérés comme des passerelles, dont la pluralité est la meilleure voie d’accès à une pratique musicale à toujours encourager.

Programme
Après accueil et introduction,

État des lieux croisé et perspectives européennes
9h30-10h00 : État des lieux croisé de la place de la musique dans les structures scolaires et extra-scolaires
Vincent Maestracci - Inspecteur général de l’Education Nationale
Didier Braem- Inspecteur de la création et des enseignements artistiques

Quelles évolutions pour les contenus d’enseignements ?
10h00-10h50 : Transmettre (par) l’improvisation ?
Jean-François Zygel - Pianiste, professeur au CNSMDP
La musique populaire à l’école ? L’exemple de l’opération « Zebrock au Bahut »
Edgar Garcia - Directeur de l’association Chroma / Zebrock (Seine-Saint-Denis)
Transmettre les musiques anciennes ?
Jean Tubéry - Directeur artistique de l’Ensemble La Fenice (Auxerre)

Méthodes et ressources
11h00-11h50 : Vers de nouvelles pratiques pédagogiques : la réforme des conservatoires
Eric Sprogis - Responsable de l’enseignement artistique pour la région Poitou-Charentes
Quelles pratiques pédagogiques pour l’éducation musicale à l’école ?
Dominique Blazy - Professeur de Musique au Lycée Racine (Paris)

Quelles formations ?
11h50-12h45 : Formation des artistes, formation des enseignants
Scott Alan Prouty - Directeur Artistique du Choeur d’enfants Sotto Voce, Responsable des études musicales de l’Ecole de Danse de l’Opéra National de Paris
Micheline Ferrando - Responsable pédagogique du Pôle de Ressources d’Education artistique et culturelle (PREAC) du Nord-Pas-de-Calais

Séance conclusive
14h30-16h00 : Former des amateurs et des professionnels
Marie-Madeleine Krynen - Inspectrice générale de la création et des enseignements artistiques
Débats et propositions

Information et inscription

Le site du Haut-Conseil de l’éducation artistique et culturelle