L’édition 2013 des Vieilles charrues déficitaire

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le lundi 22 juillet 2013

Festival

Pour la première fois de son histoire, l’un des plus grands festivals français, les Vieilles charrues, annonce un bilan déficitaire. Une baisse de la fréquentation de près de 10 000 entrées, deux ans seulement après avoir battu son plus haut niveau de fréquentation.

Depuis 22 ans, cela n’était jamais arrivé. La fréquentation avait toujours été au dessus de la jauge, et très au dessus du seuil d’équilibre financier. Mais en 2013, le rendez-vous de Carhaix affiche un déficit : seulement 160 000 entrées payantes, contre 170 000 attendues pour atteindre l’équilibre financier. Un trou de 10 000 entrées payantes, qui ne remettra pas en cause la tenue de l’édition 2014.

Les raisons évoquées par la direction du festival sont multiples : annulation de dernière minute d’une tête d’affiche (Elton John), contexte de crise économique et de baisse du pouvoir d’achat… Mais pour Jean-Luc Martin, président du festival, interrogé par l’AFP, la concurrence entre les festivals "350 aujourd’hui en France, avec tous de bonnes programmations" est un facteur à prendre en compte. "Aux Vieilles Charrues, au fil des ans, on a mis la barre très haut, et le public est peut-être aussi un peu blasé", ajoute-t-il. Le format de 4 jours ou l’augmentation continue du prix du pass peuvent aussi expliquer la désaffection du public.

En 2011, Les Vieilles Charrues avaient enregistré leur plus forte fréquentation depuis la création du festival en 1992, avec 212 000 entrées payantes, pour un total de 268 000 entrées. En 2014, le festival se tiendra du 17 au 20 juillet.