L’Upfi juge dérisoire le plan de soutien annoncé par le Ministère de la Culture

Publié le mercredi 13 novembre 2013

Financement

Dans un communiqué, l’Union des producteurs phonographiques français indépendants réagit à l’annonce par le ministère de la Culture et de la Communication du lancement d’un plan de soutien à la production et à la diffusion de musique. Jugeant celui-ci dérisoire, l’Upfi demande la mise en place d’un plan d’aide en faveur de l’ensemble des PME du secteur de la production phonographique abondé à hauteur de 10 Millions d’euros.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Plan de soutien à la production et à la diffusion de musique annoncé par le Ministère de la Culture : une enveloppe globale dérisoire qui n’est absolument pas à la hauteur des graves difficultés d’un grand nombre de labels indépendants.

Le Ministère de la Culture a annoncé hier le lancement d’un « plan de soutien à la production et à la diffusion de la musique pour l’accompagnement de leur transition numérique ».

Alors que la production phonographique traverse une période de mutation extrêmement difficile et que les 2 à 3 prochaines années pourraient s’avérer délicates pour un grand nombre de labels indépendants (PME et TPE), l’enveloppe de ce dispositif se limite à une dotation de 280 000€ pour des TPE et de 300 000€ pour des services en ligne.

Les producteurs indépendants membres de l’UPFI sont particulièrement choqués par le manque d’ambition de cette initiative qui n’est pas à la hauteur du « plan de résistance économique » voulu par le Gouvernement et des graves difficultés traversées par nombre d’entreprises de production phonographique.

Si les producteurs indépendants se félicitent que le crédit d’impôt à la production phonographique ait été prorogé et intensifié à compter de 2013, ils regrettent profondément la décision prise l’an dernier par la Ministre de la Culture de stopper net le processus de création du Centre National de la Musique.

C’est dans ce contexte que l’UPFI demande à Aurélie Filippetti de bien vouloir mettre en place un plan d’aide en faveur de l’ensemble des PME du secteur de la production phonographique abondé à hauteur de 10 Millions d’euros. Soit l’équivalent de la moitié du montant qui avait été envisagé annuellement pour ce secteur lors des travaux de préfiguration du Centre National de la Musique.



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU