L’Europe s’ouvre à la musique

Publié le mardi 25 octobre 2016

Focus

Le dernier MaMA a accueilli une forte présence européenne. Mobilisée par la perspective d’un programme de soutien pour la musique, la Commission européenne sera de la partie, notamment à travers trois conférences, dont la présentation de cette ambition par Karel Bartak, patron de Creative Europe à la direction générale Éducation et Culture.

Par Emmanuel Legrand

Il y a un déficit d’Europe dans le secteur de la musique. C’est un constat que de nombreux professionnels ont posé et que la Commission européenne fait désormais également sien. En Europe, il est plus facile pour un organisateur de festival de programmer un artiste américain qu’un groupe venant d’un pays voisin. Les pays européens restent dans leur grande majorité des silos où sont favorisés les artistes nationaux, et où la part la plus importante du répertoire non domestique provient essentiellement du monde anglo-saxon. Pour un Stromae qui parvient à s’imposer sur la scène européenne, combien d’artistes en sont réduits à leur marché national ?


Un processus de longue haleine


Sur la base de ce constat, un travail important a été effectué par les instances européennes, en particulier la direction générale Éducation & Culture (DG EAC). La première étape fut la mise en place du programme "Creative Europe" en 2014, qui avait un – modeste – volet consacré à la musique. C’était déjà un pas en avant par rapport à la situation préalable dans les années 1990 et 2000. À cette époque (…)

>> Lire la suite