IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > L’Europe confirme la légitimité du financement des actions culturelles

Voir aussi...

Publié le jeudi 11 juillet 2013

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Copie privée

L’Europe confirme la légitimité du financement des actions culturelles

La CUJE a confirmé ce jour l’avis rendu par son avocat général dans l’affaire opposant Amazon et la société autrichienne de perception Austro-Mechana. En regard, c’est le principe d’affectation d’une partie de l’argent de la copie privée pour des actions sociales et culturelles qui est ainsi validé.

C’est un long feuilleton qui trouve aujourd’hui son dénouement dans cet arrêt de la Cour de Justice de l’Union Européenne (CUJE). Nous y avions consacré notre focus de mars "copie privée et intérêt général en Europe", au moment où l’avocat général devait rendre son avis.

Cet avis avait largement rassuré les acteurs culturels, mais il restait encore à le voir confirmé par la Cour elle-même. Les sociétés françaises d’ayants-droit (ADAGP, Adami, ARP, SACD, Sacem, Saif, Scam, SCPP, Sofia, Spedidam et SPPF) se sont réjouies de ce jugement dans un communiqué commun. Elles estiment que "elle renforce la légitimité de la copie privée alors même qu’elle fait l’objet depuis plusieurs années d’une offensive tout azimut en Europe des importateurs de matériels pour obtenir sa disparition".

Dans l’immédiat, elles saluent une "décision capitale (qui) valide le système mis en place en France dès 1985 et prévoyant que 25% des sommes collectées pour la copie privée doivent être consacrées "à des actions d’aides à la création, à la diffusion du spectacle vivant et à des actions de formation d’artistes" représentant près de 50M€ par an et soutenant 5.000 initiatives sur tout le territoire français, dans tous les genres et secteurs culturels.

Le communiqué :

PDF - 48 ko
PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

ARTISTES, ACCOMPAGNEMENT ET PROFESSIONNALISATION

Entrer (et rester) dans la carrière en 2015 - Reconfiguration de l’écosystème musical, difficultés des labels, montée en puissance de l’autoproduction, révolution numérique et des moyens de communication…Etre artiste en 2015, ce n’est plus se contenter d’une simple proposition artistique, c’est aussi assumer une partie de son développement. Plus nombreux,, mieux formés, mieux équipés, les artistes d’aujourd’hui ont à leur disposition tous les leviers pour entrer dans la carrière. Mais encore faut-il y rester… La filière en général et les dispositifs d’accompagnement et les structures de formation en particulier, ont suivi cette évolution et tentent d’apporter des réponses à ces nouveaux besoins.
>> Lire la suite

Interviews
"C’est l’accompagnement à la professionnalisation qui est aujourd’hui primordial"

Avec les interviews de Julien Soulié, Philippe Albaret, Emilie Yakich, Stéphane Riva et Adrien Marchand. >> Lire les interviews

Starting-blocks : les startups de la musique se racontent !

À mi-mois, on lève la tête du guidon et on s’intéresse à l’innovation. Starting-blocks c’est des entreprises, des activités innovantes, et celles et ceux qui les font ! Et tout ça, dans la musique ! Chaque mois, une startup présentée en détail par leurs créateurs : parcours, produits, services, clients, business models…

>> Découvrez les startups qui font le secteur musical de demain !

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0