IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > L’Afijma réaffirme son opposition au projet de CNM

Voir aussi...

Publié le mercredi 18 juillet 2012

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Politique culturelle

L’Afijma réaffirme son opposition au projet de CNM

Dans un communiqué daté du 17 juillet, l’Afijma, par la plume de son président Armand Meignan, expose les raisons de son opposition au projet de Centre national de la musique.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

LA POSITION DE LʼAFIJMA SUR LE PROJET DE CNM

"Au mois de janvier 2012, l’AFIJMA, ainsi que de nombreux autres acteurs du secteur musical, avaient décidé de ne pas signer l’accord cadre pour la préfiguration dʼun Centre National de la Musique, proposé en urgence par le précédent Ministre de la Culture, sous la pression dʼune partie de l’industrie musicale.

L’AFIJMA réaffirme aujourd’hui son opposition au projet présenté et souhaite en rappeler les principaux motifs portant sur la méthode d’élaboration et de concertation, la définition du périmètre et des compétences de la nouvelle structure, l’articulation des interventions de celle-ci avec les politiques publiques, la définition précise de ses financements ainsi que l’organisation de sa gouvernance. L’AFIJMA considère non seulement, quʼà ce jour, les points de désaccord ci-dessus subsistent, mais que le changement politique intervenu en mai, conforté par les propos récents de la nouvelle Ministre de la Culture s’inscrivant dans la logique des déclarations du candidat François Hollande, remettent fondamentalement en question la nature du projet, sinon son principe même.

L’AFIJMA ne rejette pas a priori le projet du nouveau dispositif pour autant qu’il ne remette pas en cause les missions régaliennes de l’Etat en matière de politique culturelle et quʼil constitue une avancée véritable en matière de financements pour la création et l’action culturelle. Une vigilance particulière est portée au fait quʼil ne doit dʼaucune manière bénéficier du redéploiement de crédits existants.

Dès lors, l’AFIJMA estime que la complexité des enjeux n’est pas compatible avec la précipitation et l’opacité dans lesquelles le processus a été engagé. En conséquence, l’AFIJMA considère que le projet de CNM, qui n’est, en l’état actuel, qu’en préfiguration, de surcroît non communiqué dans ses détails aux professionnels concernés, ne saurait s’inscrire légitimement dans l’espace public sans que n’en soient validés politiquement les missions, les financements et la gouvernance. Les travaux déjà réalisés doivent être considérés comme les prémices dʼun débat plus large devant porter sur la finalité et lʼutilité dʼun tel outil pour la filière du spectacle vivant et la création ainsi que sur les liens éventuels à établir avec les industries musicales.

Cʼest pourquoi l’AFIJMA appelle de ses voeux un processus de concertation plus serein et plus approfondi. Toutefois, elle ne pourra pas s’y associer tant que les points de désaccord qu’elle a soulevé nʼauront pas reçu de réponses satisfaisantes et que le positionnement de la nouvelle structure ne sera pas inscrit de manière claire dans les politiques publiques.

Dans cette perspective, l’AFIJMA demande à être associée étroitement, à lʼinstar dʼautres platesformes professionnelles représentatives, au processus de concertation, sans pour autant que sa participation puisse être considérée comme une caution et une adhésion données au projet."

Armand Meignan,
Président de lʼAFIJMA

Afijma

76 rue de Ménilmontant – 75020 Paris
Tel : 01 42 36 00 12 – Fax : 01 42 36 00 32 – email : contact@afijma.asso.fr
site web : www.afijma.asso.fr

Siège administratif et social :
9 rue des Frères Gréban - BP 25010 – 72005 Le Mans Cedex 1
Tel : 02 43 23 78 99 - Fax : 02 43 23 44 43


PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

LE CONTRAT D’ARTISTE EN QUESTION(S)

Le SFA fait son contrat - Révolution numérique, crise du disque, recherche de nouveaux débouchés, logiques de 360, l’économie de la musique enregistrée a profondément muté ces dernières années, entrainant une évolution des métiers et des usages. Qu’en est-il de la traduction de ces changements en termes contractuels ? Le SFA (Syndicat français des artistes) a décidé de se pencher sur la question, en proposant un nouveau modèle de contrat d’artiste. Les analyses et les réactions divergent.

Avec des interviews de Jean-François Dutertre (musicien et auteur du contrat SFA), Jean-Marie Guilloux (avocat au barreau de Paris), Rodolphe Dardalhon (fondateur de Roy Music), Kent (chanteur, fondateur et trésorier de la Gam) et Philippe Couderc (président de la Felin).

>> Lire la suite


Chroniques radio

Artistes musiciens, porteurs de projet, vous souhaitez vous lancer dans le secteur musical ? Tout ce qu’il faut savoir, des conseils pratiques, les erreurs à éviter : ces chroniques sont pour vous !
Écouter les chroniques de l’Irma sur Widoobiz

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0