Journée d’étude sur les Musiques Actuelles en Rhône-Alpes le 20 septembre 2002

Publié le lundi 17 juin 2002

Organisée à l’initiative du Conseil Régional Rhône-Alpes,

cette journée d’étude veut "mettre l’accent sur les évolutions du secteur en termes d’organisation générale, de reconnaissance par les politiques culturelles publiques, à identifier le rôle des diverses collectivités, à permettre de préciser notamment le positionnement du Conseil régional dans ce champ. Elle vise aussi à évaluer la place des musiques actuelles dans la vie artistique et culturelle des habitants et dans les pratiques artistiques amateurs et professionnelles. La région Rhône-Alpes constitue le point d’appui de cette réflexion qui pourra être alimentée par des contrepoints nationaux ou internationaux."

Articulée autour de débats, puis d’ateliers avec leurs synthèses, cette journée

Anne-Marie Comparini, présidente, Conseil régional Rhône-Alpes, Fabienne Lévy, vice-présidente chargée de la culture, Conseil régional Rhône-Alpes, Abraham Bengio, directeur régional des affaires culturelles, DRAC Rhône-Alpes Jean-Pierre Saez, directeur, Observatoire des politiques culturelles, Philippe Teillet, maître de conférence de sciences politiques, Université d’Angers : Quelle place les musiques actuelles occupent-elles dans les politiques culturelles territoriales ? Point de vue rétrospectif et prospectif. Françoise Benhamou, Professeur en Sciences économiques, Université de Rouen, chercheur au MATISSE, Paris I, : Ce que révèle l’économie des musiques actuelles Antoine Hennion, sociologue, Ecole des Mines, Paris : La passion des musiques actuelles : significations des pratiques (à confirmer)

Les ateliers de l’après-midi, émaillés d’expériences, auront pour thème :

- 1) Le disque, lieu de rencontre de l’économie privée et de l’institution publique - 2) De la formation des formateurs à la formation des pratiquants - 3) Quelle place pour les musiques actuelles dans l’espace public et l’aménagement du territoire ? Coopération et rôle des collectivités publiques autour des musiques actuelles. - 4) Partenariat et logiques de réseaux dans les musiques actuelles, du local à l’international - 5) Logiques de professionnalisation, fragilités, développement et consolidation des métiers dans les musiques actuelles