IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > Imbroglio sur le crédit d’impôt en faveur de la production phonographique

Voir aussi...

Publié le lundi 1er octobre 2012

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Musique enregistrée

Imbroglio sur le crédit d’impôt en faveur de la production phonographique

Le crédit d’impôt en faveur de la production phonographique arrive à échéance à la fin de l’année, et aurait du être renouvelé. Mais nulle trace de celui-ci dans le projet de loi de finances pour 2013. Si la rue de Valois se veut rassurante, cet "oubli" à de quoi agacer les producteurs, un mois à peine après l’abandon du projet de Centre national de la musique.

Aurélie Filippetti l’avait assuré au journal Le Monde dans son interview datée du 11 septembre. Le projet de Centre national de la musique ne peut être continué, mais l’État entend soutenir la filière musicale. La ministre l’affirmait à propos des producteurs phonographiques : "j’ai dégagé des crédits et sauvé le crédit d’impôt dont ils bénéficient". Nulle inquiétude à avoir sur ce sujet. Cependant, ces propos sont pour l’instant restés lettre morte, puisque la reconduction du crédit d’impôt n’est tout simplement pas inscrite au projet de loi de finances de 2013…

Bien évidemment, immédiatement, le gouvernement a tenu à rassurer les producteurs en assurant que ce raté serait rectifié dans le cadre des débats parlementaires sur la loi de finances, via un amendement gouvernemental. Mais à peine un mois après l’annonce de l’abandon du projet de Centre national de la musique, cet oubli est fâcheux. Marc Thonon, pdg du label Atmosphériques et président de la SPPF (Société civile des producteurs de phonogrammes en France), cité par Newstank culture précise : "Aurélie Filippetti a assuré de sa volonté de défendre le crédit d’impôt, tandis que d’autres sources gouvernementales nous ont également donné des garanties".

Pour rappel, le crédit d’impôt en faveur de la production phonographique a été instauré par une loi du 1er août 2006. Pour en savoir plus, lire le focus La relance du disque par le crédit d’impôt.

PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

UN NOUVEAU PLAN POUR LA MUSIQUE ENREGISTRÉE

De l’urgence à la mutation - Alors que la crise perdure, la DGMIC vient de lancer un nouveau Plan en direction des petites entreprises du secteur de la musique enregistrée. Impulsé par l’urgence du sauvetage, ce dispositif s’insère dans un processus d’intervention qui s’oriente désormais vers le soutien à la mutation.

Aves des interviews de Laurence FRANCESCHINI (DGMIC), Pierre DARMON (Bonsaï music), Arthur DAGARD (Evergig), Eric JIROUX (Victorie music), Patrick FABRE (Mirozoo Lab), Benoît TREGOUET (Les Disques Entreprise) et Julien HOH (Deaf rock records)

>> Lire la suite


Chroniques radio

Artistes musiciens, porteurs de projet, vous souhaitez vous lancer dans le secteur musical ? Tout ce qu’il faut savoir, des conseils pratiques, les erreurs à éviter : ces chroniques sont pour vous !
Écouter les chroniques de l’Irma sur Widoobiz

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0