Gouvernement Valls : le feuille de route d’Aurélie Filippetti

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le vendredi 18 avril 2014

Politique culturelle

Les décrets relatifs aux attributions des ministères ont été publié au JO. La feuille de route du ministère de la Culture et de la Communication reste sensiblement identique à la précédente.

Le décret n° 2014-411 du 16 avril 2014 relatif aux attributions du ministre de la culture et de la communication a été publié au JORF n°0092 du 18 avril 2014.

JPEG - 12.8 ko
Aurélie Filippetti et Arnaud Montebourg

Les missions qui en découlent sont les mêmes que celles promulguées par décret en mai 2012, à savoir :

- "rendre accessibles au plus grand nombre les œuvres capitales de l’humanité et d’abord de la France" (mettre en valeur du patrimoine culturel, favoriser la création, développer les pratiques et les enseignements artistiques)
- "encourager les initiatives culturelles locales" (liens avec les collectivités territoriales, participe à la décentralisation)
- "veiller au développement des industries culturelles" (développement des nouvelles technologies de diffusion de la création, développement et valorisation des contenus et services culturels numériques)
- "coordonner la politique du Gouvernement relative aux arts du spectacle vivant et aux arts plastiques"
- "assurer le rayonnement dans le monde de la culture et de la création artistique françaises et de la francophonie" (conjointement avec les autres ministres intéressés)
- "mettre en œuvre les actions qui concourent à la diffusion, à l’emploi et à l’enrichissement de la langue française, ainsi qu’à la préservation et à la valorisation des langues de France"
- "préparer et mettre en œuvre la politique du Gouvernement dans le domaine des médias"
- "assurer la responsabilité de la politique de l’architecture"

En parallèle des missions confiées à Aurélie Filippetti dans ce nouveau gouvernement, Arnaud Montebourg (qui reprend les missions de Fleur Pellerin en matière d’économie numérique) a "autorité sur la délégation aux usages de l’internet, et dispose de la direction générale des médias et des industries culturelles" tel que l’indique le décret n° 2014-404 du 16 avril 2014.