Fréquentation en hausse pour les salles de concerts

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le vendredi 29 septembre 2017

Spectacle

Le CNV publie la 12e édition des Chiffres de la diffusion des spectacles de variétés et de musiques actuelles. Ces données témoignent d’une croissance du nombre de représentations et d’entrées payantes dans le spectacle musical, tout particulièrement dans les salles de concerts.

Présentées le 25 septembre, ces statistiques 2016 - issues du traitement des déclarations reçues par le CNV dans le cadre de la perception de la taxe sur les spectacles - confirment la vitalité du spectacle vivant avec 63 339 représentations payantes (+9% par rapport à 2015), 24,4 millions d’entrées payantes (+6%) et 813M€ de billetterie générés (+7%).
Cette croissance "s’inscrit dans la continuité de celle observée au cours de la dernière décennie" précise le CNV. Ainsi, grâce aux efforts faits par le secteur en matière de sureté et de sécurité, les attentats ne semblent pas avoir stoppés la fréquentation des spectateurs.

Autre enseignement, si la fréquentation des festivals avait enregistré une forte croissance en 2015 (+ 11%), elle s’est stabilisée en 2016 (+2%) tandis que celle des lieux de diffusion a connu une progression de 7%.
Les lieux de types SMAC ont ainsi présenté une croissance de 8% du nombre de représentations, de 13% leur fréquentation et de 17% leur billetterie. La vitalité de l’offre s’observe aussi du côté des lieux de petite jauge, dont la fréquentation s’est accrue (3% pour les représentations données devant moins de 200 spectateurs) "même si leurs recettes de billetterie restent modestes".
La croissance de la diffusion des spectacles présentés dans des lieux de très grande jauge s’est accompagnée d’un retour des artistes à forte notoriété, capables de remplir des stades ou des Arenas.

Des déclinaisons régionales de l’étude ont également été apportées par le CNV. Elles permettent d’analyser les situations contrastées entre les territoires comme en témoigne ce graphique :

Si on observe la typologie des redevables, 55% d’entre eux sont des associations. Ces dernières déclarent plus de la moitié des représentations payantes. Les sociétés commerciales pèsent, de leur côté, pour près de 76% dans la billetterie totale générée.

Enfin, en ce qui concerne les genres, le pop-rock et les comédies musicales sont en hausse alors que les genres rap, hip hop, reggae et cabarets voient leur billetterie reculer. Les esthétiques les plus diffusées en festivals en termes de fréquentation et de billetterie sont toujours les musiques électroniques, le jazz, blues et musiques improvisées et le pop-rock.

LIRE L’ÉTUDE