Fonds d’encouragement aux initiatives artistiques et culturelles des amateurs

Amateur

Le ministère de la Culture (DGCA) lance la 7e édition du dispositif de soutien aux pratiques artistiques en amateur. Il s’adresse en priorité aux projets ouverts aux autres champs artistiques et à l’expérimentation. Date limite de candidature : 1er mars 2018.

« Des centaines et des centaines de milliers de Français choisissent la musique, le chant, le théâtre, l’écriture, la danse, les arts plastiques, la photographie, la vidéo… pour s’exprimer ensemble librement et souvent publiquement. »

Ce fonds d’aide au développement et à l’accompagnement des pratiques artistiques et culturelles des amateurs s’inscrit dans "le grand projet d’éducation artistique et culturelle" porté par le gouvernement et le ministère de la Culture.

Les objectifs du dispositif
Ce fonds est destiné aux projets musicaux, dramatiques, chorégraphiques, plastiques ou visuels, et vise plus particulièrement à :

  • stimuler l’esprit de curiosité et de découverte qui peut s’attacher aux pratiques des amateurs, dans l’exploration de leur discipline ou dans l’ouverture vers d’autres champs artistiques (par exemple, une troupe de théâtre qui souhaiterait ajouter une dimension chorégraphique à son travail) ;
  • renforcer la capacité d’appropriation des écritures contemporaines (notamment à travers des commandes d’œuvres nouvelles ou en faisant appel à un artiste associé ou en résidence…) ;
  • favoriser l’expérimentation de nouveaux modes et outils de création numérique ;
  • encourager la volonté d’étoffer sa pratique grâce à des rencontres avec les œuvres et les artistes, des temps de formation, etc.

À qui s’adresse le fonds ?
il s’adresse à tous les groupes d’amateurs composés d’au moins trois personnes qui partagent une pratique artistique ou culturelle commune et qui sont désireux d’explorer, d’étoffer ou de diversifier cette pratique. Un volet spécifique "jeunesse" a été créé afin de favoriser la constitution de groupes de jeunes amateurs de 14 à 25 ans, désirant développer une pratique collective autonome.

Les projets, "destinés prioritairement à encourager la rencontre et le travail avec des artistes ou des professionnels de la culture", doivent être transmis aux Directions régionales des affaires culturelles (DRAC) avant le 1 mars 2018. Ils seront ensuite examinés par une commission nationale. Les projets retenus pourront ainsi bénéficier d’une aide comprise entre 1.000 € à 5.000 € selon la dimension du projet.

Attention, ne sont pas admis :
 
• les groupes composés pour tout ou partie d’artistes professionnels ou en voie de professionnalisation,
 
• les projets dont l’objectif unique est l’organisation d’un spectacle (festivals, tremplins, scènes ouvertes, etc.) sans un travail spécifique innovant du groupe au regard de sa pratique habituelle.

Publié le 14 décembre 2017

Nous suivre /asso.irma /IrmACTU