Entre emploi et bénévolat : le volontariat associatif

Publié le vendredi 21 septembre 2007

Dossier

Le Centre d’études de l’emploi (CEE) publie dans le numéro 45 de "Connaissance de l’emploi" une étude de Maud Simonet sur le statut particulier de volontaire associatif.


Maud Simonet (Laboratoire GRASS - GRoupe d’Analyse du Social et de la Sociabilité - CNRS) s’est penchée sur le statut particulier de volontaire associatif, et plus particulièrement à partir d’une étude réalisée en France et aux États-Unis entre 2002 et 2005.

"L’élaboration de ce statut hybride « présentée comme une politique en faveur du développement de la vie associative « a eu lieu dans un contexte de fin du service national, de chômage élevé des jeunes et de « crise des banlieues ».

Son institutionnalisation témoigne-t-elle, à l’instar des États-Unis dont il est en partie issu, d’une logique de substitution de dispositifs publics d’emplois aidés par des programmes associatifs de « service civique » pour les jeunes ?

Et sa mise en œuvre pratique ne s’accompagne-t-elle pas d’un développement de conditions de travail qui se situent bien en deçà du statut protecteur de l’emploi salarié ?"

Introduction
SOMMAIRE

Une institutionnalisation par étapes…

aux résultats incertains…

et aux objectifs ambigus

Le travail volontaire : super bénévolat ou sous-emploi ?

Documents joints

CONSEIL - ORIENTATION

L’IRMA propose des permanences de conseil pour les porteurs de projets musicaux.