IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > Copie privée : les ayants droit "indignés" par la démission des industriels

Voir aussi...

Publié le mardi 13 novembre 2012

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Copie privée

Copie privée : les ayants droit "indignés" par la démission des industriels

Dans un communiqué, les représentants des ayants droit réagissent à la démission des industriels de la Commission copie privée, chargée de déterminer les montants de la taxe copie privée.

Communiqué :

Les auteurs, artistes-interprètes, producteurs et éditeurs du sonore, de l’audiovisuel, de l’écrit et des arts visuels expriment leur totale indignation devant la nouvelle tentative d’un certain nombre d’organisations représentatives d’entreprises redevables de la rémunération pour copie privée de faire obstruction par leur démission au fonctionnement de la Commission chargée par la loi de fixer la rémunération pour copie privée.

Néanmoins et contrairement à l’attente desdites organisations, la Commission de la copie privée reste à même d’adopter régulièrement les décisions qu’elle a prévu de prendre pour assurer la continuité de la mise en œuvre, à compter du 1er janvier 2013, de la rémunération pour copie privée.

Les bénéficiaires de la rémunération tiennent par ailleurs à rappeler :

- que la rémunération pour copie privée constitue un élément essentiel de la rémunération légitime de leur travail et du financement des activités culturelles de notre pays, où elles génèrent un nombre très important d’emplois, au travers notamment d’un grand nombre d’évènements culturels répartis sur l’ensemble du territoire national,

- que cette rémunération ne représente qu’une partie infime du chiffre d’affaires des entreprises qui ont cru pouvoir prendre l’initiative de quitter la Commission et dont l’activité consiste pour l’essentiel, s’agissant des supports assujettis, à importer des supports ou appareils fabriqués à l’étranger sans création significative d’emplois dans notre pays.

Les bénéficiaires de la rémunération soulignent l’attitude de responsabilité des organisations représentant les redevables de la rémunération qui continuent à participer aux travaux de la Commission, permettant ainsi la poursuite des discussions sur une base constructive afin d’arriver à des résultats équilibrés prenant en compte les réalités et intérêts en présence.


Adami, Spedidam, Procirep, SACD, Scam, Sacem, SCPP, SPPF, Copie France, Sofia, Sorimage


PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

LE CONTRAT D’ARTISTE EN QUESTION(S)

Le SFA fait son contrat - Révolution numérique, crise du disque, recherche de nouveaux débouchés, logiques de 360, l’économie de la musique enregistrée a profondément muté ces dernières années, entrainant une évolution des métiers et des usages. Qu’en est-il de la traduction de ces changements en termes contractuels ? Le SFA (Syndicat français des artistes) a décidé de se pencher sur la question, en proposant un nouveau modèle de contrat d’artiste. Les analyses et les réactions divergent.

Avec des interviews de Jean-François Dutertre (musicien et auteur du contrat SFA), Jean-Marie Guilloux (avocat au barreau de Paris), Rodolphe Dardalhon (fondateur de Roy Music), Kent (chanteur, fondateur et trésorier de la Gam) et Philippe Couderc (président de la Felin).

>> Lire la suite


Chroniques radio

Artistes musiciens, porteurs de projet, vous souhaitez vous lancer dans le secteur musical ? Tout ce qu’il faut savoir, des conseils pratiques, les erreurs à éviter : ces chroniques sont pour vous !
Écouter les chroniques de l’Irma sur Widoobiz

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0