Comment être programmé ?

Publié le lundi 23 février 2015

Prêt à jouer vos morceaux en public mais personne pour vous aider à démarcher ?
Ce sera donc à vous de convaincre les programmateurs, mais attention à ne pas "taper trop haut". Il faut être conscient du stade de développement de votre projet. Démarcher les grandes salles ne sert à rien, il vous faut commencer par écumer les petits lieux comme les clubs, les bars, les MJC, les lieux proposant des scènes ouvertes… Bien entendu, il faut tenir compte de la "couleur" de leur programmation.

CHRONIQUE RADIO - Artistes : Comment se produire sur scène ?
Liste de contacts : Irmaliste - Salles et petits lieux de diffusion ou dans L’Officiel de la musique et sur le Woffi

Vous confronter à ce public vous permettra d’affiner votre jeu et votre répertoire. Vous pourrez ensuite vous présenter aux nombreux tremplins et concours dont les jurys sont composés de professionnels, en particulier de programmateurs, et vous aurez peut-être la chance d’être "repéré".

CHRONIQUE RADIO - Musiciens : bien choisir ses tremplins, concours et dispositifs de repérages
Liste de contacts : Irmaliste - Tremplins et dispositifs d’accompagnement ou dans L’Officiel de la musique et sur le Woffi

Pour convaincre un programmateur, souvent patron du bar ou du club, présentez votre travail et envoyez-lui plusieurs morceaux ou vidéos (que ce soit en CD de visu, ou avec des liens via une messagerie en ligne). Vous devrez le relancer (souvent mais sans le harceler) afin de n’être pas oublié. Les soirs de concert, n’hésitez pas à passer dans les lieux pour écouter un autre artiste, relancer le programmateur (et l’inviter à votre prochain concert !), vous montrer comme acteur de la scène locale, etc. Vous deviendrez ainsi plus visible et à même de saisir les opportunités qui peuvent se présenter.

FAQ - Faire connaître sa musique… et en faire parler
CHRONIQUE RADIO - Que faut-il pour se lancer en tant qu’artiste ?

Enfin, il est important de connaître les conditions techniques d’accueil (capacité, matériel, régisseur…) et il vous faudra également rédiger une fiche technique la plus précise possible sur les besoins matériels de votre groupe. Cependant, la plupart du temps vous devrez faire avec (ou plutôt sans) le peu que vous trouverez sur place.

Par ailleurs il faudra penser aux conditions financières pour votre prestation. Sachez que la loi oblige tout organisateur d’un concert ou d’un spectacle à salarier les musiciens interprètes. Vous pouvez cependant être considéré comme un artiste amateur et de ce fait ne rien percevoir pour votre prestation. Mais en tant qu’amateur, vous ne pourrez pas jouer dans des lieux exerçant un commerce (bars, clubs, restaurants…).

Dans tous les cas, il n’est pas légal de jouer "au chapeau" (assimilé à la mendicité et puni par la loi) ou de jouer pour un défraiement, un billet ou en échange d’un repas ou d’une bière (assimilé à du travail dissimulé).

CONSEIL - ORIENTATION

L’IRMA propose des permanences de conseil pour les porteurs de projets musicaux.