Cinq big bands touchent le gros lot

Publié le mardi 19 octobre 1999

Mise en place d’une procédure d’aide aux grands orchestres et aux collectifs de

La création de cette procédure d’aide pour les grands orchestres et les collectifs de jazz résulte de la réflexion menée dans le cadre de la Commission nationale de jazz dès 1994. La nécessité de mettre en place un tel système avait été réaffirmé avec force en 1998 par l’Union des musiciens de jazz et les professionels en général. Dans un premier temps et pour l’année 1999, la sous-directiion de la création et des activités artistiquesa de la DMDTS a décidé de mettre 0,9 MF de mesures nouvelles en faveur de grandes formations dirigées par un jazzman de renom (8 à 10 musiciens) ou des collectifs de musiciens de jazz (6 à 8) Cinq "chefs" viennent d’être choisi pour bénificier de cette aide.Quatre d’entre eux recevront, chacun pour sa propre formation, la somme de 200 000 francs ( soit 30 487, 80 euros). A savoir ; le contrebassiste Patrice Caratini pour son "Jazz Ensemble", le batteur Bertrand Renaudin pour son "Zoomtop Orchestra", le guitariste Bernard Struber pour son "Jazztet" et le contrebassiste Claude Tchamitchian pour son "Loudsadzak". De son côté le pianiste Laurent Cugny, ancien directeur de l’Orchestre national de jazz, a reçu pour son "Big Band Lumière" la somme de 100 000 francs.