IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > Chiffres Snep : dans un marché en baisse, les ventes numériques continuent de progresser

Publié le jeudi 13 septembre 2012

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Musique enregistrée

Chiffres Snep : dans un marché en baisse, les ventes numériques continuent de progresser

Jeudi 13 septembre, le Syndicat national de l’édition phonographique (Snep) a présenté les chiffres du marché de la musique enregistrée au 1er semestre 2012. Si le marché global continue de chuter (-8,9%), les ventes numériques augmentent de 16,3%.

Le marché global de la musique enregistrée continue de chuter (-8,9% au premier semestre 2012 pour un total de 205,7 millions d’euros, contre 225,9 millions d’euros au premier semestre 2011). C’est ce qu’a indiqué le Syndicat national de l’édition phonographique (Snep), jeudi 13 septembre, lors de son point presse. Le marché global de la musique enregistrée poursuit donc son évolution sur le même schéma.

Marché numérique : des tendances constantes

Si le marché numérique poursuit son augmentation (+16,3% pour un montant de 61,8 millions d’euros, contre 53,2 millions d’euros au premier semestre 2011), il ne compense toujours pas la baisse du marché physique (-16,7% pour un montant de 143,9 millions d’euros, contre 172,7 millions en 2011). Les revenus numériques représentent désormais 30% du chiffre d’affaires du secteur, contre 23% en 2011. L’augmentation du marché numérique se caractérise par la hausse du téléchargement (+19,9%), des revenus des abonnements (+23,5%) et au streaming (+32%). Et le marché de la téléphonie mobile (sonneries, titres et vidéos) continue de dégringoler (-28%).

La diffusion des titres en radio

Les chiffres du Snep présentent également les indicateurs clés de la diffusion des titres en radio. Sans surprise, l’artiste le plus diffusé est David Guetta, et le titre le plus diffusé est Somebody that I used to know de Gotye. La part des diffusions francophones baisse de 8,8% à 32,4%, mais le nombre de titres francophones différents diffusés reste stable (58 632). La rotation moyenne hebdomadaire par titre est de 5,6 diffusions pour les titres francophones et de 4,5 pour les titres internationaux.

Les priorités du Snep

Lors de sa conférence de presse,le Snep a également exposé les sujets que le syndicat juge prioritaire. Bien évidemment, on y retrouve le suivi des travaux de la mission Lescure, chargée de réfléchir sur l’avenir de la Hadopi, la place dans les médias ou encore les suites de l’abandon de la création d’un Centre national de la musique.


Consulter le dossier de presse des chiffres du premier semestre du marché de la musique enregistrée :

PDF - 4 Mo

PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

LA BILLETTERIE DU FUTUR

Un marché en croissance pour le spectacle - E-ticket, ticket mobile, multiplication des solutions en self service, progiciels intégrant des modules d’analyse de données… Avec la dématérialisation, la billetterie se refait une jeunesse. Marché d’innovation en pleine expansion, il impacte l’économie de l’événementiel et pourrait constituer un levier de croissance pour le spectacle vivant.


Starting-blocks : les startups de la musique se racontent !

À mi-mois, on lève la tête du guidon et on s’intéresse à l’innovation. Starting-blocks c’est des entreprises, des activités innovantes, et celles et ceux qui les font ! Et tout ça, dans la musique ! Chaque mois, une startup présentée en détail par leurs créateurs : parcours, produits, services, clients, business models…

>> Découvrez les startups qui font le secteur musical de demain !

Suivez l’Irma en continu !

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0