IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > CNM / TPLM : appel de la filière musicale à la ministre de la Culture

Publié le mercredi 12 septembre 2012

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Politique culturelle

CNM / TPLM : appel de la filière musicale à la ministre de la Culture

L’annonce par Aurélie Filippetti de l’abandon du projet de Centre national de la musique continue de faire réagir. Les professionnels fédérés au sein de Tous pour la musique (TPLM) lancent un appel à la ministre et demandent à être reçus rue de Valois.

Communiqué :


APPEL DE LA FILIÈRE MUSICALE À LA MINISTRE DE LA CULTURE : PAS DE CNM, QUELLES ALTERNATIVES ?

Mercredi 12 septembre 2012

L’ensemble des professionnels de la musique réunis au sein de l’association Tous pour la Musique, a appris avec consternation la décision de la Ministre de la Culture et de la Communication, annoncée par voie de presse, de renoncer à la mise en place du CNM par la création d’un établissement public nouveau dédié au soutien à la création et à l’industrie musicale, qui figurait pourtant parmi les engagements de campagne de François Hollande (Engagement N° 44 : « je reprendrai le chantier du Centre national de la musique, pour en faire un outil au service de la diversité culturelle »).

Cette annonce est d’autant plus surprenante qu’elle est en contradiction avec les déclarations de la Ministre elle-même lors de la réunion de concertation avec l’ensemble des représentants de la filière musicale, réunis au Ministère le 11 juillet dernier.

Au-delà de l’annonce du maintien de dispositifs déjà existants, comme le crédit d’impôts, quelles autres solutions à la hauteur des enjeux pour répondre à une crise économique qui affecte depuis plus de dix ans l’ensemble des composantes de la filière musicale, artistes-interprètes comme auteurs et compositeurs, éditeurs, producteurs de spectacle et producteurs de musique enregistrée, distributeurs ou managers ?

Dix-huit mois de concertation conduite par l’Etat réunissant l’ensemble des acteurs de la musique, d’analyses partagées sur les solutions à apporter et d’engagements réciproques auxquels la Ministre elle-même rendait hommage il y a quelques semaines, ont permis de dégager un consensus historique sur l’utilité d’une structuration renforcée et sur la nécessité d’un soutien public. Quelle suite le Gouvernement entend-il y apporter ?

C’est pourquoi Tous Pour La Musique demande à la Ministre un rendez-vous urgent qui permette d’apporter des réponses concrètes à cette question.


Tous pour la musique (TPLM) : Adami, CSDEM, MMF, Prodiss, Sacem, SCPP, SDLC, Snam, Snep, Upfi-SPPF.


PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

LA LOI DE 85
FÊTE SES 30 ANS !

L’histoire d’un outil de filière - Cette année, la loi relative aux droits d’auteur et aux droits voisins, instituant la rémunération équitable et la copie privée, fête ses 30 ans. Votée le 3 juillet 1985, elle a permis de générer plus de 5 milliards d’euros au profit des industries de la musique et de l’audiovisuel, et de leurs ayants droit. Pour célébrer la 100e édition d’Irmactu, nous vous racontons l’histoire de cette fameuse "loi Lang", qui changea pour toujours la filière musicale.

De Marc Guez à Jack Lang, 10 interviews étayent ce dossier.


Starting-blocks : les startups de la musique se racontent !

À mi-mois, on lève la tête du guidon et on s’intéresse à l’innovation. Starting-blocks c’est des entreprises, des activités innovantes, et celles et ceux qui les font ! Et tout ça, dans la musique ! Chaque mois, une startup présentée en détail par leurs créateurs : parcours, produits, services, clients, business models…

>> Découvrez les startups qui font le secteur musical de demain !

Suivez l’Irma en continu !

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0