IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > CNM : Didier Selles démissionne de la présidence de l’association de préfiguration

Publié le mercredi 26 septembre 2012

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Politique culturelle

CNM : Didier Selles démissionne de la présidence de l’association de préfiguration

Selon le journal Les Échos, Didier Selles, président de la mission de préfiguration du Centre national de la musique, aurait démissionné hier mardi 25 septembre, suite à l’abandon du projet par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti.

Le journaliste des Échos Grégoire Poussielgue l’a annoncé ce matin dans un article paru sur le site Internet du journal, Didier Selles, président de la mission de préfiguration du Centre national de la musique, aurait remis sa démission. Le projet ayant été largement remis en cause par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, cette nouvelle, si elle venait à se confirmer officiellement, ne serait pas surprenante. Mi-septembre, la ministre précisait en effet au journal Le Monde qu’il n’y avait pas besoin de créer un nouvel établissement public.

Didier Selles, avec Franck Riester, Marc Thonon, Daniel Colling et Alain Chamfort, avait été missionné au printemps 2011 par Frédéric Mitterand pour réfléchir sur la modernisation du cadre juridique de soutien à la filière musicale et des ressources que les acteurs du secteur tirent de leurs activités. Cette mission avait abouti au rapport Création musicale et diversité à l’ère du numérique, remis en septembre 2011, et préconisant la création d’un Centre national de la musique. Le 7 novembre 2011, Didier Sellès prenait la direction de la mission de préfiguration de cet établissement, avant de prendre la présidence de l’association de préfiguration créée en mars dernier.

PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

EXPORT : LA FILIÈRE SE MOBILISE AU MIDEM

L’export, un eldorado complexe - Samedi, au Midem, la filière — réunie sous sa bannière TPLM — devrait présenter son Livre blanc sur l’international. Estimé à près de 400M€ (200M€ sans les instruments), l’export de la musique française est devenu un objet de mobilisation majeur. Alors que le Bureau Export finit de définir son Plan stratégique, le métier entend bien développer ce chiffre et démultiplier la liste de ses artistes internationaux.


Starting-blocks : les startups de la musique se racontent !

À mi-mois, on lève la tête du guidon et on s’intéresse à l’innovation. Starting-blocks c’est des entreprises, des activités innovantes, et celles et ceux qui les font ! Et tout ça, dans la musique ! Chaque mois, une startup présentée en détail par leurs créateurs : parcours, produits, services, clients, business models…

>> Découvrez les startups qui font le secteur musical de demain !

Suivez l’Irma en continu !

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0