IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > CNM : 15 fédérations et réseaux de musiques actuelles réagissent

Voir aussi...

Publié le mercredi 15 février 2012

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Politiques culturelles

CNM : 15 fédérations et réseaux de musiques actuelles réagissent

Dans un communiqué daté de ce jour, 15 réseaux et fédérations du secteur “musiques actuelles” réagissent à la création du CNM dans un communiqué commun. Ils en saluent "l’opportunité" mais tiennent à exprimer "les conditions qui [leur] semblent fondamentales" pour sa construction.

Co-signé par Avant-Mardi, Collectif Culture Bar Bars, Feppra, Fracama, FSJ, Fédurok, Gral, Patch, Pôle, Rama, Raoul, Réseau Ressource, Rif, Polca et Zone Franche, ce communiqué rappelle leur attachement "à la dynamique de concertation" :

Communiqué

CRÉATION DU CENTRE NATIONAL DE LA MUSIQUE L’enjeu est de taille !

Créer un Centre National de la Musique permettant aux politiques publiques pour la musique, en particulier celles de l’État, de gagner en robustesse face aux profondes mutations technologiques et leurs corollaires artistiques, culturels, économiques et sociaux, constitue un apport déterminant.

Apparue clairement dans le rapport de l’inspection générale des affaires culturelles sur le soutien de l’État aux musiques actuelles en juin 2006, la création d’un CNM trouve désormais opportunité à exister pour le Ministère de la Culture et une partie de la profession.

Nos fédérations et réseaux sont très attachés à la dynamique de concertation de l’ensemble de la profession, avec l’État et les collectivités territoriales, qui avait abouti à la signature en 2006 d’un texte qui conserve aujourd’hui toute sa force et sa pertinence en matière de politiques publiques en faveur des musiques actuelles[1].

Le grand intérêt est qu’un certain nombre d’enjeux, tel que celui de la diversité, mais aussi celui de l’équité territoriale, ont été formulés, comme éléments constitutifs d’un intérêt général qui transcende la seule vision économique marchande et concurrentielle.

Nos fédérations et réseaux n’ignorent pas l’opportunité de ressources fiscales nouvelles et l’impérieuse nécessité de régulation économique et financière. Ils n’ignorent pas non plus le travail accompli en si peu de temps sur la première étape d’un accord dessinant les contours d’un CNM, définis entre le Ministère de la Culture et des organisations professionnelles.

Cependant, nos fédérations et réseaux de musiques actuelles souhaitent aussi affirmer à ce moment d’étape majeur dans la construction d’un Centre National de la Musique, des conditions qui nous semblent fondamentales pour la suite :

- Le CNM ne peut être exclusif à l’État et à une partie de la profession mais doit au contraire constituer un outil privilégié de construction et de prescription de l’intérêt général de la musique dans toutes ses dimensions culturelles, sociétales et territoriales, en privilégiant ce qui relève du droit fondamental des personnes.
- Le CNM, futur outil de redistribution ou de rationalisation d’actions doit s’insérer dans une vision générale et une politique d’ensemble de la musique qui associent étroitement les collectivités territoriales.
- Le CNM doit être au service d’une politique de la musique qui prenne en compte toutes les dimensions territoriales dans un objectif d’équité, d’accessibilité, de complémentarité et de diversité.

C’est pourquoi nous affirmons que la nature, la gouvernance et la dimension d’intérêt général du futur CNM, méritent encore de la concertation dans son élaboration et doivent associer plus largement au processus de construction les autres tenants des politiques publiques de la musique que sont les collectivités territoriales.

L’État doit nous assurer dès aujourd’hui, dans un véritable travail de concertation accru et élargi aux représentants des collectivités territoriales, de la dimension d’intérêt général et de service public qui fonde l’intervention publique au-delà d’une seule régulation et organisation d’une filière économique.

Le 15 février 2012.

Organisations signataires :

Avant Mardi – Réseau Musiques Actuelles Midi-Pyrénées Collectif Culture Bar Bars – Fédération nationale des cafés cultures FEPPRA– Fédération des Editeurs et Producteurs Phonographiques en Rhône-Alpes FRACAMA – Fédération Régionale des Acteurs Culturels et Associatifs Musiques Actuelles FSJ – Fédération des Scènes de Jazz et de musiques improvisées Fédurok – Fédération de lieux de musiques amplifiées/actuelles GRAL – Groupement Rhône-Alpes des Lieux de musiques actuelles PATCH – Réseau des Musiques Actuelles en Picardie Le Pôle– Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays-de-la-Loire RAMA – Réseau Aquitain des Musiques Actuelles R.A.O.U.L. – Réseau des Musiques Actuelles en Nord-Pas de Calais Réseau Ressource – Association nationale des professionnels de la ressource RIF – Confédération des réseaux musiques amplifiées/actuelles en Île-de-France POLCA – Pôle Régional Musiques Actuelles de Champagne Ardennes Zone Franche – Le Réseau des Musiques du Monde

[1] Plan pour une politique nationale et territoriale des Musiques Actuelles

PDF - 26.9 ko
CNM-Communiqué 15/02/2012
PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

Focus du mois

UN NOUVEAU PLAN POUR LA MUSIQUE ENREGISTRÉE

De l’urgence à la mutation - Alors que la crise perdure, la DGMIC vient de lancer un nouveau Plan en direction des petites entreprises du secteur de la musique enregistrée. Impulsé par l’urgence du sauvetage, ce dispositif s’insère dans un processus d’intervention qui s’oriente désormais vers le soutien à la mutation.

Aves des interviews de Laurence FRANCESCHINI (DGMIC), Pierre DARMON (Bonsaï music), Arthur DAGARD (Evergig), Eric JIROUX (Victorie music), Patrick FABRE (Mirozoo Lab), Benoît TREGOUET (Les Disques Entreprise) et Julien HOH (Deaf rock records)

>> Lire la suite


Chroniques radio

Artistes musiciens, porteurs de projet, vous souhaitez vous lancer dans le secteur musical ? Tout ce qu’il faut savoir, des conseils pratiques, les erreurs à éviter : ces chroniques sont pour vous !
Écouter les chroniques de l’Irma sur Widoobiz

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0