BIS 2016 : demandez le programme

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le lundi 18 janvier 2016

Salon

Les 20 et 21 janvier, Nantes accueille la nouvelle édition des Biennales internationales du spectacle (Bis). Un rendez-vous professionnel incontournable, qui propose un programme dense de conférences, ateliers et débats.

La nouvelle édition des BIS, c’est cette semaine à Nantes, les 20 et 21 janvier. Un rendez-vous professionnel phare du monde du spectacle vivant et de la culture, organisé par le magazine La Scène, qui fête cette année ses 20 ans. Les BIS seront une nouvelle fois rythmées par de nombreux débats et ateliers, en plus des exposants qui seront présents.

A noter tout d’abord, la prise de parole de la ministre de la Culture et de la Communication Fleur Pellerin, qui interviendra jeudi à 10 heures. Un grand débat aura lieu chaque jour, dans le grand auditorium. Consacrés à l’actualité et à l’avenir de la culture et du spectacle vivant, ils permettront aux professionnels de confronter leurs points de vue, d’élaborer des idées nouvelles et de partager des expériences innovantes. En 2014, ils ont réuni jusqu’à 1 700 participants. Mercredi, une grande question sera posée : Comment l’art et la culture peuvent (et doivent) réenchanter la société ? Le jeudi, c’est une autre question qui sera posée au panel d’intervenants, après le discours de la ministre ainsi que la présentation, par 20 associations et réseaux professionnels du spectacle vivant de l’appel de Nantes : Faut-il sauver le modèle culturel français ?

Sur la scène du grand auditorium se succèderont également des grands témoins, des professionnels qui partageront leurs idées et leur vision innovantes sur la culture et l’avenir du spectacle vivant, présentés par Yves Mathieu, fondateur et directeur de Missions Publiques. Seront présents le mercredi : José-Manuel Gonçalvès, directeur du 104 à Paris, Hortense Archambault, directrice de la MC93 à Bobigny, ancienne codirectrice du Festival d’Avignon, Bernard Stiegler, philosophe, directeur de l’IRI et président d’Ars Industrialis, André Cayot, conseiller pour les musiques actuelles - DGCA-Ministère de la Culture et de la Communication et Bernard Latarjet, ancien président du Parc et de la Grande Halle de La Villette. Le jeudi, c’est Agnès Tricoire, avocat à la cour, déléguée de l’Observatoire de la liberté de création de la Ligue des droits de l’Homme, Cécile El Mehdi, psychologue clinicienne, observatrice de la création jeune public et Jean-Louis Bonnin, consultant, ancien directeur de la culture de la ville de Nantes et ancien directeur de scène nationale qui viendront sur la scène.

Les organisations professionnelles seront bien évidemment présentes, sur leurs stands, et par le biais des événements qu’ils organisent sur la convention. Le CNV, la Sacem, le SMA, Eifiel, le Snes, l’Adami ou encore la CSDEM, le Prodiss, Zone franche et le Snam proposent ainsi des ateliers, débats ou tables rondes (Voir leur programme sur le site de Tous pour la musique). A noter, le lancement de la plateforme de propositions « Pour des politiques ambitieuses et audacieuses en faveur de la diversité musicale »
, jeudi 21 à 11h30. Dans le prolongement d’une démarche collective initiée aux BIS en 2010, plus de 25 réseaux, fédérations et syndicat des musiques actuelles ont souhaité rendre publique cette plateforme commune de propositions.

La place des tournées rassemblera encore cette année les producteurs et les tourneurs (plus de 200 !), pour leur permettre de capter les nouvelles tendances, de retrouver les artistes confirmés et repérer les nouveaux talents.

Enfin, l’Irma sera bien évidemment présente sur le salon, avec la librairie officielle des BIS, un stand info-conseil Irmawork et un atelier sur L’artiste et le numérique, ou comment exister dans la jungle Internet, mercredi 20 janvier à 14h30 en Salle B (Retrouvez le programme de l’Irma aux BIS).


Le programme complet des BIS 2016