Annulation du Strictly Mundial 2004

Publié le mercredi 14 avril 2004

Le salon marché des musiques du monde qui devait se dérouler à Istanbul du mercredi 21 au dimanche 25 avril a été annulé vendredi 9 avril par son organisateur local.

Voir en ligne : Explication de Salih Yigit, directeur du Strictly Mundial Istanbul

A 10 jours de l’ouverture du Strictly Mundial à Istanbul, l’annulation intervenue à cause d’un défaut de financement, suscite un conflit entre l’organisateur et l’EFWMF.


Salih Yigit, directeur de la société turque Artmaxx à laquelle le bureau de l’European Forum of Worldwide Music Festivals (EFWMF), basé à Bruxelles et initiateur du Strictly Mundial, avait délégué l’organisation de la manifestation 2004 à Istanbul, semble particulièrement amer de devoir l’annuler.
Il en impute la responsabilité à son premier partenaire, l’EFWMF, qui selon lui ne l’aurait pas suffisamment soutenu dans ses démarches de demande de subvention à la Commission européennne. Le désengagement de l’Aga Khan Trust for Culture, qui avait traité directement avec le bureau de l’EFWMF et non avec Artmaxx, est également pointé comme l’une des causes du déficit de financement permettant de maintenir la manifestation. Mais ce qui rend la colère de Salih Yigit la plus palpable est l’utilisation, selon lui illicite, par l’EFWMF d’un important fichier de contacts professionnels appartenant à Artmaxx afin d’annoncer par e-mail le 7 avril la démission de Bernhard Hanneken de son poste de directeur artistique du Strictly Mundial d’Istanbul. Fondateur et membre du bureau de l’EFWMF, Bernhard Hanneken, n’a en fait selon sa propre affirmation jamais démissionné. Mais l’annonce faite par l’EFWMF a, selon le directeur d’Artmaxx, provoqué une succession de désengagements de la part de nombreux partenaires du Strictly Mundial Istanbul. D’où la nécessité de l’annulation.
Les parties veulent aller en justice, mais semblent se désintéresser de la question du remboursement des frais des participants déjà encaissés par Artmaxx.


Le bureau de l’EFWMF, en réponse à l’attaque menée contre lui par le directeur d’Artmaxx, rappelle que, par contrat, l’organisateur locale a l’entière responsabilité du financement de son opération. Il pointe également un certain manque de clairvoyance de la part d’Artmaxx dans la préparation de l’événement. La question de l’envoi de l’e-mail semble un peu plus floue. L’EFWMF bat mollement sa coulpe concernant l’annulation d’Istanbul, arguant d’une future vigilance accrue, notamment pour la prochaine édition du Strictly Mundial, qui doit se tenir à Montréal en 2005.
En revanche, ce que ni Artmaxx, ni l’EFWMF ne précisent, est ce qui sera fait à l’égard des nombreux participants qui ont depuis plusieurs mois et semaines payé leurs accréditations, retenu leurs stands, réservé leurs hôtels auprès d’Artmaxx. À ce propos, certains e-mails incendiaires circulent. Cette annulation à si peu de temps du début de la manifestation apparaît pour nombre d’entre eux comme tout simplement "scandaleuse". Et de fait, il faut considérer que la très grande majorité des participants au Strictly Mundial sont de petites (voire très petites) sociétés indépendantes, à la survie extrêment précaire dans ce domaine de la promotion et de la diffusion des musiques du monde.
L’esprit solidaire, volontiers alter-mondialiste qui a généralement prévalu dans la commmunication de l’EFWMF et de ses membres semble s’être légèrement altéré en cette triste occasion. Dans le contexte politique tendu entre le Proche Orient et le monde occidental, cette mauvaise affaire ne nous laisse pas présager d’un brillant avenir.

François Bensignor