IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Actualités > Actualités professionnelles > Alain Van der Malière nommé conseiller spécial au cabinet d’Aurélie Filippetti

Voir aussi...

Publié le mardi 19 juin 2012

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  
Mouvement

Alain Van der Malière nommé conseiller spécial au cabinet d’Aurélie Filippetti

Alain Van der Malière, 72 ans, rejoint le cabinet d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, comme conseiller spécial. Il a notamment été directeur adjoint au cabinet de Catherine Tasca, au ministère de la Culture et de la Communication (2000-2002).

Alain Van der Malière a été nommé au poste de conseiller spécial auprès d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication. Né en 1940, il a enseigné les lettres de 1964 à 1981. Il est ensuite nommé directeur-adjoint puis directeur de la Maison de la culture du Havre, poste qu’il occupera jusqu’en 1985. Conseiller théâtre à la DRAC Picardie (1985-1988), il dirige ensuite la DRAC Nord-Pas-de-Calais jusqu’en 1992.

Directeur du Théâtre et des Spectacles au ministère de la Culture (1992-1993) puis conseiller culturel d’Euralille (1994-1996), Alain Van der Malière est nommé directeur de la DRAC Ile-de-France (1998-2000). Il sera ensuite directeur du cabinet de Michel Dufour, secrétaire d’État au Patrimoine et à la décentralisation culturelle (2000-2002), tout en occupant le poste de directeur-adjoint du cabinet de Catherine Tasca, ministre de la Culture et de la Communication. En 2003-2004, il dirige la DRAC Midi-Pyrénées.

En 2004, Alain Van der Malière est nommé directeur-général adjoint chargé des secteurs culture, sport, loisirs, cadre de vie et environnement au Conseil Régional de Bretagne.

Dans le même temps, Sophie Cazès est nommée conseillère technique en charge du cinéma.

PUBLICITÉ
RRS 2.0
FOCUS DU MOIS

TOPS, CLASSEMENTS, CHARTS : MUSIQUE ET MESURES D’AUDIENCE
Musique sur mesure(s)

Les classements, charts, palmarès et autres tops de l’industrie musicale ont de multiples raisons d’être : promouvoir les premiers, permettre d’affiner sa stratégie marketing et d’optimiser ses investissements, mieux comprendre le marché et ses évolutions, aider à répartir les droits en fonction des utilisations.

IRMA : Centre d'information et de ressources pour les musiques actuellesInformations légalesRégie publicitaireNous contacterPlan du siteRSS 2.0