IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

Connexion / inscription

Le panierVotre panier est vide

PUBLICITE
Accueil du site
Accueil du site > Centres d’information > CIMT > CIMT Actualités > En Bref > Afrifestnet : Réseau de Festivals africains

Publié le jeudi 21 juin 2012

 
Version imprimable de cet article Version imprimable  

Afrifestnet : Réseau de Festivals africains

37 festivals de 18 pays ont activement participé au lancement du Réseau Afrifestnet, du 19 au 21 avril 2012 au British Council d’Accra, Ghana.

Ce réseau regroupe 155 membres, issus des cinq grandes régions d’Afrique, représentant des festivals et événements dans le secteur culturel : théâtre, musique, danse, cinéma, patrimoine, littérature, arts plastiques etc.

Pays représentés lors du lancement : Maroc, Ghana, Nigeria, Mali, Sénégal, Togo, Cameroun, Congo Brazzaville, Gabon, Éthiopie, Kenya, Tanzanie, Ouganda, Malawi, Afrique du Sud, Swaziland, Zambie, Zimbabwe.


Vision proposée du Réseau des Festivals d’Afrique

Développer, consolider et promouvoir les festivals africains et les événements culturels comme principales plateformes pour l’élévation, la célébration et le rayonnement d’excellents artistes africains émergents et de leur création, au niveau régional et international.


Objectifs proposés

1. Mettre en réseau les festivals et événements africains qui opèrent dans et à travers différentes disciplines afin de permettre le partage des connaissances, de l’expertise notamment en termes de programmation et des bonnes pratiques de gestion

2. Consolider et développer les circuits existants ainsi que promouvoir de nouveaux circuits de festivals interdisciplinaires ou régionaux afin de diffuser la création africaine et de fournir aux artistes des activités sources de revenus plus durables

3. Construire et consolider la capacité financière, organisationnelle et de leadership des festivals en Afrique leur permettant d’assurer leur efficacité et leur durabilité

4. Promouvoir et défendre la liberté d’expression créative sur le continent africain

5. Soutenir le marché africain des festivals et des événements sur le plan national, régional et international, en tant que plateforme pour l’expression créative africaine mais également pour accroître le marché et les propres revenus de ces festivals

6. Assurer le plaidoyer et le lobbying pour les festivals au niveau continental et international

7. Rechercher et promouvoir des partenariats internationaux pour les festivals et les événements artistiques en Afrique

8. Rechercher et fournir des informations, des outils et des idées qui permettront d’améliorer les festivals et événements artistiques en Afrique ;


Principes proposés

Le Réseau des Festivals d’Afrique sera guidé par les principes suivants :

1. Engagement pour les Droits de l’Homme et les libertés – y compris la liberté de création – en ligne avec la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

2. Engagement à travailler en collaboration et collectivement dans l’intérêt général de la culture, des arts et des festivals africains et non pas seulement pour les intérêts nationaux, régionaux, institutionnels ou personnels.

3. Engagement pour la démocratie avec des structures organisatrices basées sur des principes démocratiques de leadership et de prise de décision

4. Engagement pour la transparence, des finances saines et une bonne gouvernance

5. Engagement pour des collaborations et des partenariats internationaux, dans un contexte de leadership et de propriété africaines, motivés par les perspectives et intérêts africains

6. Engagement pour le multilinguisme : au moins l’anglais et le français mais également l’arabe, le portugais et le swahili dans toutes les communications et événements continentaux


Quelques projets envisageables pour le Réseau des Festivals d’Afrique

1. Formations et ateliers de renforcement des capacités annuels sur différents aspects de planning, organisation, programmation et financement des festivals

2. Site Web fournissant les informations détaillées sur tous les festival africains : lieu, date, pays, contacts, conditions de participation ainsi qu’un agenda annuel de tous les évènements culturels et les festivals en Afrique

3. Bulletin d’information électronique mensuel, fournissant des informations pertinentes, des idées et des opportunités pour les festivals africains

4. Séminaires ou conférences annuels sur des sujets pertinents permettant de renforcer le plaidoyer : festivals et économie, festival et cohésion sociale…

5. Réalisation d’un guide des bonnes pratiques permettant d’assister les festivals dans les différents aspects de leur travail

6. Organisation de visites, échanges et résidences pour les directeurs de festivals expérimentés ou débutants afin de partager et de transmettre les connaissances


Comité de pilotage

• Président : Kwesi Owuso – Environmental Film Festival of Africa (Ghana)
• Vice-Président : Fidelis Duker – Abuja International Film Festival (Nigeria)
• Trésorier : Tony Lankester – National Arts Festival (Afrique du Sud)

Représentants Régionaux

• Afrique du Nord : Brahim El Mazned – Timitar Festival (Maroc)
• Afrique Centrale : Luc Yatchokeu – Le Kolatier "Africa Music’s Market" (Cameroun)
• Afrique de l’Ouest : Daba Sarra Rokhaya - Africa Fête ( Sénégal)
• Afrique de l’Est : Farah Durani – Samosa Festival (Kenya)
• Afrique Australe : Musola Cathrine Kaseketi – International Film Festival of Zambia (Zambie)


Contact

PUBLICITÉ

Les actus du CIMT

K-fé rencontre ethnomusiKa

Le 24 avril 2014, de 19h à 21h, au bar Aux chiffons, 90 rue Marcadet, Paris (75018), ethnomusiKa propose une rencontre avec l’ethnomusicologue et cinéaste Patrick Kersalé (Geozik)

Le 4 mai 2014, de 12h à 14h, à la Péniche Anako, face au 61 quai de Seine, Paris (75019) aura lieu un Brunch ethnomusiKa avec Anne-Florence Borneuf : “À la recherche des chants ganga" (Croatie, Bosnie-Herzégovine)

Tremplin des JMF

Les Jeunesses Musicales de France (JMF) et les JMF Lorraine organisent un Tremplin consacré aux musiques traditionnelles.

Pour y participer, vous devez envoyer votre dossier de candidature au Tremplin des Musiques Traditionnelles de Mirecourt (88) avant le 1er mai 2014.

Musica Criolla de Venezuela

Du 27 juillet au 3 août 2014, à Mirecourt (88), l’association Sonar propose, pour la treizième année, un stage encadré par Cristobal Soto et Richard Sandoval.

Celui-ci aborde les musiques traditionnelles du Venezuela dans ses pratiques individuelles et d’ensemble, concerne tous les niveaux et rassemble des élèves de différents pays.

Danses et percussions africaines

Les dimanches 6 et 27 avril, 11 mai et 1er juin 2014, à Pertuis (84120), Sidiki Koumbassa propose un stage de danse guinéenne.

Les samedis 17 mai et 14 juin 2014, à Pertuis (84120), Pape Sambe propose un stage de danse mandingue.

Stage avec Titi Robin

Du 5 au 9 mai à La Grande Boutique, Langonnet (56), Drom propose un stage "Interprétation, improvisation, composition" avec Titi Robin.

Ce stage s’adresse à des musiciens de niveau professionnel. Les candidats seront sélectionné sur dossiers, dans la limite de 15 places. Répondre avant le 17 mars 2014.

Planètes Musiques

Le CIMT présente la septième édition de son Guide-annuaire Planètes Musiques.

Outil de référence nécessaire à toutes les démarches et recherches professionnelles dans le domaine des musiques du monde et des musiques traditionnelles, cet ouvrage contient 5500 contacts expertisés et sélectionnées.

Fruit du travail de veille et d’expertise du Centre d’information des musiques traditionnelles et du monde (CIMT), Planètes Musiques est le Guide-annuaire indispensable aux artistes, producteurs, acteurs professionnels et amateurs des musiques traditionnelles et du monde.

Les Musiques Noires exposées à Paris

Jusqu’au 24 août 2014, la Cité de la Musique de Paris (75019) invite Mondomix à exposer les musiques noires. Unique en son genre, l’exposition Great Black Music propose une immersion dans les sons et images.

Le visiteur, aux commandes d’une tablette, écouteurs aux oreilles, se lance dans un parcours multimédia. Suivant ses émotions, il expérimente la diversité des danses, rythmes et voix qui ont révolutionné les musiques populaires.

D’un univers à l’autre, la créativité des artistes modèle le génie d’une culture qui ne pourra plus être niée… jamais plus.

Festival de l’Imaginaire

Jusqu’au 1er juin 2014, à Paris (75), la 18e édition du rendez-vous initié par la Maison des Cultures du Monde promet de merveilleux voyages musicaux dans les cultures de la planète.

Au programme, des chants populaires de Corée, du Haut Atlas marocain, traditionnels du golfe du Tonkin, des lettrés du delta du Mékong, de la liturgie orthodoxe copte, des joutes andalouses, d’une confrérie soufie sénégalaise, de femmes iraniennes, des Pygmées Aka, etc.

Eurofonik

Les 11 et 12 avril 2014 à Nantes (44), se tient la troisième édition du festival Eurofonik, dédié aux musiques des mondes d’Europe.

La première soirée, intitulée “Nuit Danse”, propose des concerts dansés, un bal métissé, un fest-noz débridé et des farandoles endiablées. La seconde déroule trois scènes : "Eurofolk", "Brèches" et "Les Grandes Voix de l’Europe".

Production et diffusion en débat

Le 11 avril 2014, à la Cité des Congrès de Nantes (44), dans le cadre du festival Eurofonik, la FAMDT et Zone Franche organisent une rencontre nationale.

Son thème : “Production et diffusion des musiques traditionnelles et du monde : des coopérations à réinventer”. Y sont conviés les artistes, diffuseurs, producteurs et autres personnes concernées.