Adieu sonneries intempestives pendant les concerts

Publié le vendredi 19 novembre 2004

un arrêté publié au Journal officiel autorise les salles de spectacles à s’équiper de brouilleurs de téléphones portables.

Cet arrêté publié au Journal officiel du samedi 13 novembre, rend effective une décision de l’autorité de régulation des télécommunications (ART) à propos de l’utilisation de brouilleurs de téléphones mobiles dans les salles de spectacle, ainsi que les cinémas et les théâtres ; seuls les appels d’urgence (SAMU, Police, Pompiers) ne devant pas être bloqués.

retrouvez l’article sur le site de Légifrance

Selon le le site du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie : "Cette mesure est prise en application de l’article 26 de la loi du 17 juillet 2001. Le ministre délégué à l’Industrie a veillé en particulier à ce que cette autorisation respecte les deux principes suivants :

- Les brouilleurs ne doivent pas causer, à l’extérieur de la salle de spectacle, de détérioration du taux de réussite des appels ;
- L’implantation de ces brouilleurs ne doit pas faire obstacle à l’application de la réglementation applicable aux appels d’urgence."

Néanmoins, toujours d’après le site du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, cette mesure a vu le jour principalement parce qu’ elle "était attendue et réclamée depuis plusieurs années, particulièrement par l’industrie du cinéma. Patrick Devedjian manifeste ainsi son soutien aux salles de projection, qui demeurent l’atout essentiel de l’industrie du cinéma, notamment face à la menace croissante du piratage."

•