Adami : 81,88 millions d’euros collectés en 2015

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le mercredi 28 septembre 2016

Artiste

En 2015, l’Adami a fêté ses 60 ans, la loi Lang ses 30 ans. Une année qui a vu les perceptions de la société de gestion des droits des artistes interprètes augmenter de 5,29%, pour un montant total de 81,8 millions d’euros.

Selon les chiffres indiqués dans son rapport d’activité de l’année 2015, l’Adami a collecté 81,88 millions d’euros de droits au titre de la rémunération pour copie privée (audiovisuelle et sonore), de la rémunération équitable, de la gestion d’accords collectifs dans l’audiovisuel et le cinéma et des droits provenant des accords de représentation passés avec des sociétés étrangères de gestion de droits. Le montant total des droits perçus est en hausse de 5,29 % par rapport à 2014. Pour la troisième année consécutive, des perceptions exceptionnelles ont été enregistrées. Résultat du développement international entrepris ces dernières années, les perceptions en provenance de l’étranger ont progressé de près de 37 %. L’Adami a signé des accords avec plus d’une trentaine de sociétés de gestion étrangères.

En 2014, le montant total des droits perçus par l’Adami enregistrait un recul de 6,42 %. Compte tenu du décalage d’une année sur l’autre entre la perception et la répartition, le montant des droits bruts mis en répartition en 2015 a baissé de 4,8 % avec 70,7 millions d’euros contre 74,3 millions d’euros en 2014.

Chaque année, l’action artistique dispose d’un budget alimenté par 25 % des perceptions de la rémunération pour copie privée et par la totalité des sommes disponibles provenant de la rémunération équitable qui n’ont pu être réparties. Les 25 % de droits perçus au titre de la rémunération pour copie privée couvrent près de 61 % de ces ressources. Les perceptions exceptionnelles de copie privée de 2013 et 2014 reversées à l’action artistique ont également alimenté le budget 2015 de l’action artistique. Ainsi, sur la période, 14,91 millions d’euros ont été alloués aux différentes commissions, permettante soutenir 1077 projets.

Le taux de frais de gestion de l’Adami est de 14,03 %, sur 2015, en légère hausse par rapport à 2014. Au 31 décembre 2015, la société de gestion comptait 29 758 artistes associés (+1086 par rapport à 2014).


Le rapport d’activité 2015 de l’Adami