Accord cadre Nouveaux Services Emploi Jeunes (NSEJ/MA) : la signature, enfin !

Publié le jeudi 18 septembre 2003

Un accord concernant tout le champ associatif des musiques actuelles

Voir en ligne : Pour lire le document accord-cadre

Au mois de juin dernier, nous vous informions qu’une Convention Promotion de l’Emploi (CPE) avait été signée entre le ministère des Affaires sociales, du travail et de la solidarité et cinq réseaux de musiques actuelles.
les objectifs de cette convention étaient les suivants : - Identifier les emplois et les activités créés dans le cadre du dispositif NSEJ ; - Développer une analyse socio-économique du secteur des musiques actuelles ; - Déterminer et mettre en oeuvre des actions de formation ; - Développer des outils méthodologiques en direction des employeurs ; Poser les conditions d’une concertation large entre les acteurs institutionnels, professionnels et associatifs des musiques actuelles.
C’est désormais un accord-cadre d’une durée de 3 ans qui a été signé entre :
le Ministère des Affaires Sociales, du Travail et de la Solidarité, représenté par Madame Catherine BARBAROUX, Déléguée Générale à l’Emploi et à la Formation Professionnelle, le Ministère de la Culture et de la Communication, représenté par : Michel Clément pour la Délégation au Développement et à l’Action Territoriale et par : Sylvie Hubac pour la Direction de la Musique, de la Danse, du Théâtre et des Spectacles et La Fédération des lieux de musiques actuelles et amplifiées (Fédurok), représentée par son président, Éric Boistard, la Fédération Nationale des Écoles d’Influence Jazz et de Musiques Actuelles (FNEIJ/MA), représentée par son président, Daniel Beaussier, la Fédération des Scènes de Jazz et de Musiques Improvisées, représentée par son président, Michel Audureau, le Réseau Chaînon représenté par son président, Patrick Ducré, l’Association des Festivals Innovants de Jazz et de Musiques Actuelles (AFIJMA) représentée par son président, Armand Meignan
Cet accord-cadre fait l’objet d’une instruction conjointe aux services déconcentrés concernés (DRACs et DTEFPs) ainsi qu’aux préfectures afin de les saisir plus directement…
Cet accord-cadre englobe l’ensemble du champ associatif des musiques actuelles. Les grandes lignes de ce document : l’identification des activités créées et de leur champ socioéconomique, la consolidation des activités créées, la professionnalisation et la formation, la coordination et le suivi de l’accord-cadre… On retiendra que ceci devrait permettre de faciliter les négociations de pérennisation, de professionnalisation…