60 tables rondes au 3e forum Entreprendre dans la culture

Publié le jeudi 4 mai 2017

Rencontre

Du 22 au 24 mai, la troisième édition du forum Entreprendre dans la culture, organisé par le ministère de la Culture (DGMIC), va offrir un point d’orgue national pour une tendance majeure du monde artistique et de son économie.

On compterait 200.000 entrepreneurs culturels sur tout le territoire. Le chiffre reste à affiner, mais il traduit une orientation dont la réalité renvoie autant à l’innovation qu’à la précarité (l’essentiel de ces entreprises sont des TPE, voire des TTPE). L’évolution n’est pas nouvelle — nous consacrions déjà un focus à « l’entrepreneur musical » en 2009 — mais s’accélère et les pouvoirs publics s’y intéressent depuis plusieurs années. Ceci a notamment donné lieu au Rapport Hearn, commandité conjointement par le ministère de la Culture et celui de l’Economie en 2013. Mais ceci a aussi conduit la DGMIC (1) à poser le constat que « au-delà des difficultés liées au financement, les entrepreneurs culturels ressentent souvent de l’isolement et aspirent à davantage d’échanges avec leurs pairs », et de lancer, en 2015, le Forum « Entreprendre dans la culture », événement national de rencontres et de débats qui va connaître sa troisième édition, à Paris à l’ENSBA (2), du lundi 22 au mercredi 24 mai.

Au programme, pas moins d’une soixantaine de tables rondes et ateliers transversaux ou sectoriels en accès gratuit (sur inscription) pour un découpage journalier :
-  lundi : les fondamentaux de la création d’entreprise,
-  mardi : Liens entre culture, numérique et innovation,
-  mercredi : entreprendre autrement (dont ESS) et développement international, complété par 11 parcours disciplinaires (musique (3), audiovisuel, spectacle vivant, architecture, mode…), preuve de la contamination de cette problématique dans toutes les branches culturelles, ceci étant également confirmé par l’implication des différentes directions du ministère. Nouveauté (prenant le relai du « startup week-end » de l’édition précédente), un « incubateur éphémère » permettra à des porteurs de projets d’être accompagnés par des mentors et des experts, notamment ceux intervenants dans les conférences. De fait, si l’objectif de ces journées est la promotion et la valorisation de l’entrepreneuriat culturel, la dimension de conseil y est très présente. L’événement — qui a réuni 2.000 participants l’an dernier — cible aussi bien les étudiants, les jeunes créateurs que l’ensemble des acteurs qui interviennent en soutien et/ou proposent des services. La journée de mercredi sera d’ailleurs l’occasion d’une rencontre nationale du réseau MERCI, créé en 2014 par des structures d’accompagnement présentes sur l’ensemble du territoire. C’est également au cours de cette journée que sera remis le 2e Prix « IFCIC Entreprendre dans la Culture » doté de 20.000€ au total. A noter également, la tenue, toute la journée du mardi, d’une rencontre scientifique, réservée aux chercheurs, en partenariat avec La Revue de l’Entrepreneuriat et les universités d’Angers, de Nantes et Birmingham.

(1) DGMIC : Direction général des médias et des industries culturelles

(2) ENSBA : Ecole nationale et supérieure des beaux arts (Paris VIe)

(3) La journée « Musique » se tiendra le lundi


Ressources :

Le site du Forum – Programme et inscription

Entreprendre dans la culture – plateforme collaborative dédiée à l’entrepreneuriat dans le secteur culturel : 152 structures d’accompagnement référencées

Cultureveille/ entrepreneuriat culturel – média en ligne sur les pratiques professionnelles et les politiques culturelles

Rapport de Steven Hearn sur le développement de l’entrepreneuriat dans le secteur culturel en France (2014)

Interview de Martin Ajdari (DGMIC) à l’occasion du 2e Forum « Entreprendre dans la culture » (édition 2016)

Enquête sur les startups de la musique (et annuaire dispositifs paru)

Focus Entrepreneuriat culturel, mutations économiques et nouveaux acteurs – IrmActu

Fiche-focus L’entrepreneur culturel : une entrepreneur comme les autres – Arcade