1,37 milliard d’euros collectés par la SACEM en 2016

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le mercredi 24 mai 2017

Droit d’auteur

Des montants de collecte et de répartition en hausse, des axes stratégiques de développement autour du numérique, de l’innovation et de l’international… la Sacem fait son bilan de l’année 2016.


CHIFFRES CLÉS


  • 1,37 milliard d’euros ont été collectés par la Sacem, un montant en hausse de 3,9 % sur l’année, qui inclut : – 884,3 millions d’euros collectés pour le compte des auteurs compositeurs et éditeurs de musique (+2,6%) – 486,7 millions d’euros collectés sous mandat pour le compte d’autres ayants droit (+ 6,5 %)

-* La Sacem a réparti 769.1M€ à 298 000 ayants droit au titre de 2,2 millions d’œuvres, auxquels s’ajoutent 438M€ distribués au titre des mandats, soit un total de 1.21M distribués en 2016, en hausse de 1.9%.

  • Les droits d’auteur issus du online (streaming, téléchargement…) affichent une forte hausse, avec + 42,6 % par rapport à l’an dernier grâce au traitement de 2 600 milliards de données d’usage
  • 360,5 millions d’euros collectés par le réseau régional de la Sacem pour ses répertoires au titre de la Sacem et de la Spre.
  • Des licences multi territoriales qui couvrent plus de 130 territoires dans le monde.
  • La Sacem compte désormais 161 170 membres, soit une nouvelle embellie de + 2,4 %.
  • 719 000 contrats signés avec près de 500 000 clients d’une grande diversité
  • 57,7 millions d’euros investis au titre des œuvres sociales et de l’action culturelle de la Sacem, dont 25,2 millions d’euros en soutien à près de 2000 projets de création, de diffusion et de formation.
  • 163 accords de représentation avec des sociétés étrangères avec 115 sociétés de 95 pays différents

LES PRINCIPALES ÉVOLUTIONS


  • La croissance des revenus issus du online (streaming, téléchargement…) : les collectes ont augmenté de + 42,6 % pour atteindre 56,3 millions d’euros, les propulsant au-dessus des revenus issus des supports physiques (CD, DVD…), à 49,6 millions d’euros, en baisse de - 5,1 %.
  • Une accélération des investissements dans l’innovation : la Sacem a noué un partenariat de 10 ans avec IBM pour déployer URights, une plateforme mondiale de gestion des droits d’auteur pour la musique en ligne, qui exploite l’intelligence artificielle de l’outil Watson Explorer d’IBM afin d’analyser les données, qu’elles soient structurées ou non. Par ailleurs, les équipes techniques de la Sacem, d’Ascap, de PRS for Music et d’IBM ont uni leurs forces en vue d’exploiter la technologie blockchain et mettre au point un prototype de gestion partagée des informations relatives aux droits d’auteur.
  • Une diversité internationale toujours plus importante de ses membres : Parmi les 4 206 nouveaux membres qui ont rejoint la Sacem en 2016, on compte 490 créateurs étrangers représentant 78 nationalités différentes (Italie, Luxembourg, Egypte, Brésil, Cameroun, RD Congo…).
  • Le partenaire privilégié de l’industrie musicale : en juin, la Socan, organisation de gestion collective canadienne des droits d’auteur, signait avec la Sacem le premier accord transatlantique pour la collecte des droits en ligne de ses 135 000 auteurs, compositeurs et éditeurs de musique. La Sacem a également renouvelé son partenariat avec Universal Music Publishing International (UMPI), et conclu un nouvel accord avec SoundCloud couvrant 33 territoires européens.
  • Un réseau performant : le réseau régional de la Sacem a collecté 291,8 millions d’euros en 2016, soit une augmentation de 2,7% par rapport à l’an dernier.
  • Un soutien à la création et aux créateurs : en 2016, la Sacem a investi plus de 57,7 millions d’euros dans des activités sociales et culturelles afin de garantir aux artistes un avenir durable. 25,2 millions d’euros ont été consacrés à l’action culturelle de la Sacem, notamment grâce aux sommes issues du 25% copie privée (23 millions), en soutien à 1 995 projets.