IRMA

Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles

PUBLICITE
Accueil du site

Dossier de presse

Le dossier de presse des 10 ans de l’irma est également disponible au format PDF (3 Mo)

Formation

10 ans d’ajustements constants pour une approche pédagogique en phase avec les réalités du secteur. Un travail d’analyse, de répétition et d’accompagnement des pratiques apportant à un large public les outils nécessaires à la construction de leurs projets.

Les auteurs 2004

Les éditions

L’irma développe depuis près de vingt ans (depuis la naissance du cir) une politique éditoriale, en direction des différents acteurs tant professionnels qu’amateurs.

La librairie spécialisée

Depuis février 2001, date de l’arrivée dans ses nouveaux locaux, l’irma possède un nouvel espace pour accueillir son public. Sa librairie spécialisée, lieu de découverte, permet d’acquérir les produits éditoriaux du Centre et propose à travers plus de 400 ouvrages, un large choix de références d’éditeurs spécialisés dans le secteur du spectacle vivant et des musiques actuelles.

Le Centre de Ressources et de Documentation de l’irma

Le CRD existe depuis le début de l’irma. Cependant les actions de ressources étaient réparties à l’ensemble des personnes de la structure (information, organisation de rencontres thématiques, création d’un fonds documentaire).
Il s’est concrétisé en mai 2000, rue de Paradis, avec une personne dédiée à ces missions.
Depuis 2001, rue Soleillet, le CRD s’est vu dôté d’un agréable espace d’accueil du public et a renforcé ses équipes ; il compte désormais 3 personnes ressources.

Le site "www.irma.asso.fr"

Le site web de l’irma est en ligne depuis 1998. Avec plus de 5 millions de pages vues en 2003, il accueille aujourd’hui plus de 85 000 visiteurs chaque mois. Extension virtuelle du rôle de plaque tournante de l’information professionnelle, il propose avant tout des outils pour ceux qui veulent s’orienter dans ce secteur d’activité.

Une base au cœur du métier

La base de données de l’irma est au coeur de toutes ses activités (orientation, édition, analyse, mise en relation, valorisation,…). C’est un outil de travail expertisé, mis à disposition des acteurs et de leurs partenaires.

Le CIMT

Le centre d’information des musiques traditionnelles et du monde (cimt) est au service de tous ceux qui pratiquent, enseignent, diffusent ou se passionnent pour les musiques et danses traditionnelles.

Le CIJ

Grâce à Madame Irma, je suis devenu entremetteur.
Je profite de l’occasion pour l’en remercier publiquement.
Car qu’est-ce que ma mission d’information au sein du cij sinon faire de l’entremise et d’offrir mes bons offices. A savoir, mettre en relation un acteur avec un autre acteur du jazz, un directeur de festival avec un agent, un agent avec un musicien, un musicien avec un label, un label avec un journaliste, un journaliste avec un programmateur, un programmateur avec une attachée de presse, une attachée de presse avec un concours, un concours avec une école, etc. Sans prétendre être à ?« le KGB du jazz à ? » comme aime à m’appeler Aldo Romano, je prend, je l’avoue depuis déjà vingt ans, un malin plaisir à faire du renseignement. Qu’il s’agisse de rassurer une mère inquiète parce que son fils veut abandonner ses études pour à ?« faire du jazz à ? » que de décourager un jeune talent à se lancer dans ce qu’il croit une à ?« carrière à ? », j’essaie à chaque fois de prendre le temps de donner de bons conseils et de montrer les bonnes pistes. Pas de doute. Il faut m’imaginer comme un souteneur du swing heureux !

Le CIR

Papa was a rolling stone

Il y a dix ans, nous laissions le Parc de La Villette, ses préfabriqués à la moquette trouée et souillée par de trop tardives à ?« réunions de travail à ? », ses matches de foot improvisés avec les kids chambreurs du quartier ou les roadies à ?« aux 3 poumons à ? » d’Iron Maiden et pour certains quelques illusions.
Le rock et les variétés étaient devenus musiques actuelles à ?« Today’s musics à ? » comme nous traduisîmes maladroitement ce concept dans une plaquette de présentation de nos activités, preuve que nous n’étions pas encore familiarisés avec celui-ci.
On pouvait s’interroger, de savoir comment l’irma s’appuyant sur le socle de ces trois centres d’information (cij, cimt, cir) aux cultures, pratiques et personnalités si différentes, allait réussir à faire cohabiter des blasters hurlant du Prince Buster, du Fugazi voire quelques rejetons suédois de doom metal avec les douces mélopées de Mélusine ou les improvisations et digressions de Michel Petrucciani. Elle y parvint, au-delà même de ses propres espérances, c’est ce que l’on appellera la mutualisation de l’écoute, préalable nécessaire pour réussir celle des moyens.
Pour conclure ce billet, je ne voudrais pas oublier que pour faire prendre cette à ?« sauce à ? », il a fallu, tout au long de ces dix ans, la passion, le savoir-faire et la patience de bon nombre d’objecteurs de conscience, de stagiaires, de CDD et d’emplois jeunes.
Sans eux et sans elles rien n’aurait pu se faire, qu’ils et elles en soient remerciés.

0 | 10

Documents joints

Saisissez votre mot clef (plus de trois caractères) et tapez sur 'Entrée'.
Si vous saisissez plus d'un mot, le moteur de recherche vous renvoie les pages comprenant AU MOINS un des ces mots.

Masquer cette palette